Hermionne

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (336 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Repères mythologiques  : Andromaque, femme d'Hector. Guerre de Troie : mort d'Hector. les Grecs décident de mettre à mort Astyanax, fils d'Andromaque, qui est aimée de Pyrrhus et prisonnière deguerre. D'où chantage : si elle l'épouse, son fils sera sauvé. Hermione, fille de Ménélas, aime Pyrrhus (fils d'Achille et dont l'autre nom est Néoptolème). Oreste était le fiancé d'Hermione depuisl'enfance. Hermione demande à Oreste d'exécuter Pyrrhus pour ne pas le voir épouser Andromaque.
Situation de la scène  : dernier acte. Solitude d'Hermione pendant que se célèbre le mariage Pyrrhus etAndromaque.
Fil conducteur : monologue classique : exaltation des sentiments ; mais construction très rigoureuse.
I). L'exaltation des sentiments.
1. Contradictions intérieures : vers 4 ou 14. Descontradictions qui portent sur le présent et non sur le passé : indifférence de Pyrrhus qui s'oppose à l'amour durable d'Hermione. Dialogue intérieur : questions ; puis : "non !" d'où troubleDédoublement de la personne : "mon cœur", "le chagrin" ; "Hermione".
2. La passion pour Pyrrhus.
Son amour : actuellement aveuglé par la haine. Retient surtout la cruauté de Pyrrhus devant ses propreslarmes ; puis l'amour la submerge à nouveau : son désir de vengeance s'estompe.
 
II) la rigueur de la construction
Étude psychologique : 14 vers centrés sur sa douleur ; 14 sur le triomphe dePyrrhus ; 9 sur son amour.
1. Rythme : haletant ; beaucoup de "me" et "je". Champ lexical de la douleur ; allitérations en q.
2. Vers sur Pyrrhus : ce sont des affirmations : elle contrôle le système depensée de Pyrrhus !
3. Triomphe de l'amour : la jalousie n'aveugle plus Hermione : changement de vocabulaire et de rythme : phrase longue ; le souvenir fait tomber la colère. Redoute la mort : d'oùrythme à nouveau haletant à l'extrême fin ; en suspens au dernier vers : c'est le rythme haletant qui l'emporte.
 
Conclusion : un personnage damné, un peu comme Phèdre, mais elle est très...
tracking img