Hernani, iv, 4

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1139 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Lecture méthodique : Hernani, IV, 4

Intro : Rappel auteur, date, romantisme.
Accroche sur la bataille d’Hernani, éléments qui ont choqué les partisans du classicisme, comme le personnage de Don Carlos, dont le revirement a été jugé invraisemblable par les détracteurs de l’œuvre.
Problématique : Comment le changement de Don Carlos permet-il un retournement de situation spectaculaire ?I) D. CARLOS, DOUBLE D’HERNANI
1. Hernani jette le masque
* Pourquoi à ce moment-là? (alors que le spectateur attend cette révélation depuis le début de la pièce, et que les personnages lui ont demandé son nom à plusieurs reprises, ex. DRG qd il a demandé l’hospitalité ds son château)
=> il veut subir les csq de sa conspiration (sens de l’honneur) comme les autresnobles (v.1), même si DS se réjouissait de son anonymat (v. 2)
* Jeu sur l’énonciation : v. 4-5 : Hernani est associé à la 3ème personne, alors que v. 6 et suivants : la 1ère personne est associée à ses noms et titres véritables => H. retrouve son identité et réclame sa « place » v. 22 face au roi

2. Hernani ou « l’honneur castillan »
* Pourquoi aller vers une mortcertaine ? Il est en sursis (pacte avec DRG) de plus il est fier : une exécution publique pour motif politique le satisfait probl. plus qu’un suicide inaperçu aux yeux du monde. ( cf. CL de la mort associé à celui de la noblesse (v. 3 à 6 et 20 à 24)
* Enumération de titres appartenant à la + haute noblesse v. 6 à 11, que vient briser le rejet du v. 11 « dans l’exil », ce qui met en valeur ceque la sentence avait d’arbitraire et de cruel.
* Fierté associée à sa noblesse v. 19 à 24 + défi au roi : rappel qu’il n’est rien sans Dieu v. 7 et 16
* Bravade finale devant la mort v. 24 : un personnage qui ne manque pas de panache… et qui le rapproche de DC

3. La rivalité
* amoureuse (présence de DS car elle a résisté à DC depuis son enlèvement, et ilespère qu’elle lui cèdera maintenant qu’il est empereur. cf IV, 1, v. 1386 et suivants « Peut-être on voudra d’un César ! »)
* politique : - périphrase v. 30
- Lex. du meurtre pour qualifier l’exécution du père d’H. v. 12, 14 (cf. combat de V. Hugo contre la peine de mort, voir par ex. Le dernier jour d’un condamné.)

4. La gémellité
*Au début de la sc.4, et pour la 2ème fois, DC a été à la merci d’H. ( il a été désigné par les conjurés pour le tuer, ce dont il se réjouissait puisqu’il avait 2 raisons de le faire : son père et DS) mais comme la 1ère fois, il lui a laissé la vie sauve, comme s’il lui était impossible de tuer son « double ». ( DC lui rend donc la pareille ds notre sc., et lui pardonne)
* Le lex. montre les liens qui lesunissent : « 1 père/du tien » v. 12 - 13
« pères/des vôtres » v. 30
« entre nous… famille » v. 14
*Parallélisme : « offenseur/offensé » v. 27 - 28
« tu vas… moi je suis » v. 63
* Reconnaissance mutuelle de la valeur de chacun : v. 56 - 57

II. RETOURNEMENT DE SITUATION
1. Le coup de théâtre
* L’auteur emploie un procédé dilatoire (= effet deretardement) p. le coup de théâtre : on attend la sentence de mort depuis le v. 1, mais le pardon n’arrive qu’au v.64 !
* Ce qui rend sa clémence inattendue : il emploie l’ironie aux v. 29 – 30
* Retard également créé par l’annonce détournée du mariage de DS v. 38 – 39 (il la nomme avec les titres d’H.) puis l’adoubement et la réattribution de sa noblesse v.58- 59 = 3 actes de langage(= paroles performatives)
=> cependant le pardon à H. annonce celui des conjurés.

2. Métamorphose de DC
* litote v. 64 « je ne sais plus vos noms » (= j’ai pardonné votre trahison)
* CL de la clémence « oublier… pardonne » v. 65 : il a accédé à la supplique de DS : v. 31 et 34 « soyez clément…ayez la pitié ».
* v. 50 : mort symbolique du jeune DC et ses...
tracking img