Hippies

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 20 (4944 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 janvier 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Étymologie
Haight-Ashbury, ancien quartier hippie de San Francisco, aux États-Unis.
Le terme hippie trouverait son origine dans un vocable africain, hip, que certains pensent être un terme wolof (hipi signifiant « ouvrir ses yeux »)[2], repris dans le mot hipster désignant les amateurs de bebop des années 1940.
Une autre origine du terme parfois donnée est une dérivation de l'acronyme H.I.P.,désignant un quartier de San Francisco, le Haight-Ashbury Independant Property, occupé par les hippies.
L'acronyme serait également un jeu de mot avec hype signifiant « décontracté, branché, dans le coup ». Comme le hipster, le hippie devait en effet être « cool ».
Cependant, les hippies n'utilisaient pas ce terme pour se désigner eux-mêmes, ils se disaient plutôt freaks ou heads voire acidheads (les monstres ou les têtes)[3].
La première occurrence du mot dans les médias semble être trouvée dans un numéro du Time de novembre 1964 évoquant l'usage de drogue d'un jeune homme de 20 ans qui avait fait scandale[4].

Histoire

Les précurseurs

Diogène de Sinope, le premier véritable Cynique, est parfois présenté comme un précurseur de la philosophie hippie[5]. Même si le phénomènehippie naît véritablement aux États-Unis au début des années 1960, on en trouve les prémices dès la fin du XIXe siècle.
En Allemagne, dès 1896, les Wandervogel et les Naturmensch, mouvements de la Lebensreform inspirée du paganisme ancien, précédait les hippies de plusieurs décennies. Adolf Just ouvrit son premier centre en 1896 dans les montagnes du Harz et publia son livre best-seller «Retour à lanature », qui devint le modèle des « enfants de la nature » la même année[6]. Les images de l’époque, si elles n’étaient pas en noir et blanc, pourraient donner l’impression d’avoir été prises dans une communauté hippies des années 1960 aux États-Unis[7]. Un immigrant allemand, Bill Pester, s'installa en 1906 à Palm Canyon en Californie dans une hutte pour vivre un mode de vie en tout pointidentique à celui qui allait surgir au sein de la société américaine soixante ans plus tard[7]. Un autre allemand, Maximillian Sikinger, s'installa à Santa Monica Mountains à partir de 1935 pour inspirer les américains à devenir des « Nature Boys » (naturmensch) et fut très actif au sein du mouvement hippie des années 1960[7].
Le mouvement hippie est considéré par l'historien de l'anarchisme RonaldCreagh comme la dernière résurgence spectaculaire du socialisme utopique[8], filiation revendiquée par certains d'entre eux : selon Patrick Rambaud, l'un des piliers d'Actuel, acteur et observateur du mouvement soixante-huitard français "Les communautés ne sont pas nées dans les années 1960 aux États-Unis en France et en 70 en France. Ça existait au XIXe siècle avec Fourier, Cabet qui part enFloride fonder l'Icarie, et même les pirates du XVIe siècle !" [9] Aux États-Unis, en 1967, la vie matérielle du quartier hippie de San Francisco (Haight-Ashbury) est assurée par un groupe baptisé les Diggers, en référence à un mouvement communiste utopique du XVIIe siècle. Les liens sont parfois même structurels entre communautés socialistes utopiques et hippies à l'exemple de Joan Baez, qui aurait étéélevée dans la Ferrer Colony de Stelton (New Jersey)[10].
Les précurseurs directs sont les beatniks, dont les figures emblématiques telles que William Burroughs, Allen Ginsberg et Jack Kerouac furent des références pour le mouvement hippie.

Aux Etats-Unis

Apparence traditionnelle du hippie

Aux États-Unis, les débuts du mouvement se situent autour des années 60[11] dans un contexte decontestation et de refus de l'ordre établi (les surf bohemians, sans constituer un mouvement véritable, ont déjà toutes les caractéristiques des hippies dès le début des années 1950) ; les manifestations contre la guerre du Viêt Nam et les émeutes des Noirs dans les grandes villes américaines fédèrent une partie de la jeunesse. Mais cette génération, née juste après la Seconde Guerre mondiale,...
tracking img