His father the chief

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (438 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Quand le bout des Indiens ont été vécus en troupe outre de leurs terres et ont envoyé l'emballage à la réservation, le gouvernement plus même pretented pour croire aux traités. Débarquez étaitmaintenant trop valeur pour des affaires, et il y n'avait aucune raison de craindre maintenant la violence des Indiens et tout lieu de craindre la colère des électeurs blancs. Peu d'arbres se sontdéveloppés dans si arides, acidifient ainsi un sol, et l'eau potable dans les puits peu profonds a pué le soufre. L'agent d'Indiens a vécu dans un ordonné, blanc-a peint la maison d'armature et était scrupuleuxau sujet de soulever et d'abaisser le drapeau américain aux temps appropriés. Il l'a satisfait de laisser ses deux propres, les enfants aux yeux brillants l'aident, et ils n'avaient jamais appris àlaisser le drapeau voler dans un orage ni lui permettre de toucher la terre. L'agent n'était pas un mauvais camarade, mais contre l'arrivée des hommes du département de l'intérieur, il l'a penséavantageux d'imposer parfois les règles de la réservation. Aucune boisson alcoolisée ne s'est vendue ou a consommé. Tout le monde sait que les Indiens ne boivent pas tellement bien en tant que personnesblanches. Aucun laisser la réservation sans laiss. Les blancs n'ont pas pu être tracassés avec les Indiens errants. On a accordé des laisux seulement pour une certaine raison pressante. Car les Indiensn'ont eu aucun endroit à aller et aucun ami pour les abriter, la question rarement a été soulevée. Aucunes armes à feu. Il n'y avait aucun besoin d'armes à feu. Une fois que les Indiens vivaient sur laréservation, toute la viande a été donnée au compte-gouttes dehors à eux au magasin de gouvernement. Mais Edwars Nappo a eu un pistolet, des vingt-deux fusils qui avait appartenu à son père et ladernière chose son père a possédé qu'eu brûlé, de même que la coutume, à son father' ; la mort de s. Le petit fusil s'est penché dans un coin du hangar où la vache a dormi ; pas beaucoup d'un...
tracking img