Histoire économique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 33 (8052 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Histoire économique

Chapitre 1 : les révolutions industrielles en question

Histoire d’un problème…
* Evaluation
* Changements techniques
* Transformation des facteurs de production et des sources d’énergie
système technique moderne : charbon, vapeur, sidérurgie
système technique contemporain : électricité, chimie organique et moteur à explosion
* Consommation etcroissance : on met l’accent sur l’offre et la demande
* Stabilisation de la main d’œuvre et nouvelle organisation du travail
La révolution industrielle joue un rôle important dans la stabilisation de la main d’œuvre. Avant, main d’œuvre très mobile. A partir de la révolution industrielle, on va domestiquer la main d’œuvre, la stabiliser.
* Effets secondaires : La révolution industrielleentraine un épuisement des ressources naturelles.
* Interprétation
* une ou plusieurs « révolutions » : 1, 2 ou 3 révolutions industrielles ? Doit-on parler de plusieurs révolutions industrielles ?
* rupture ou continuité ?
* Rôle de la « proto-industrie » : qualifie tous les changements économiques et sociaux au cours du 18e siècle sans encore parler de révolution indusrielle(situation d’émergence). Au 18e siècle : révolution agricole que l’ont qualifie volontiers de « proto-industrie ».
* Primat de l’offre ou de la demande ?
« Révolution » de la production ou de la consommation ?

Avant la révolution : retour sur l’économie pré-industrielle
* Structure économique de la Grèce et de la Rome antiques
* Economie de subsistance (basée, rythmée sur les besoinsde la société) /d’échange (sur le plan marginal)
* Structures sociales (figées); rôle des esclaves
* Economie moderne ou archaïque ?
* Les « primitivistes » (K.Polanyi, M.Finley)
L’enchâssement (embeddedness) de l’économie antique dans la société et la politique archaïsme
* Les « modernistes » (M.Rostovtseff)
L’économie antique : dynamique et « pré-capitaliste »
*Economie médiévale (Ve – XIIe siècle)
* Economie essentiellement agricole
* Relations féodo-vassaliques autour du « fief » : protection du seigneur pour son vassal. Fief= espace de production
* Economie médiévale (XIIIe - XVe siècle)
* Crise lente de la seigneurie
* Maintien des campagnes ; émergence des villes marchands et financiers
* Organisation socio-économiquehiérarchisée : les métiers/corporations (apprentis, compagnons maitres)
* Economie moderne (fin XVe – XVIIIe siècle)
* Croissance ponctuée de crises à répétition
* Nouveaux produits, nouvelles techniques de production nouvelles hiérarchies sociales
* Conflits dans les campagnes, tensions dans les villes : les paysans se révoltent, ils ne sont pas rémunérés, ne se sentent pas payés demanière égale Ces tensions se font aussi ressentir dans les villes
* Eclatement progressif de la société d’ordres : l’argent comme critère de différentiation sociale. L’ordre en seigneur et vassaux etc ne suffit plus, l’argent devient le nouveau critère de différenciation.

La pression démographique

Angleterre : entre 1500 et 1800, la population a quadruplé. + de main d’œuvre et – depression sur les ressources. Maltus (démographe) prévoit un grand problème : si les ressources augmentent de manière arithmétique et que la population augmente de manière géométrique, il y aura un véritable problème. La population n’aura plus assez de ressources pour se nourrir. Finalement, cette théorie défaitiste fut démentie. Pourquoi ? Pourquoi Maltus s’est trompé ? 1. La révolution industrielle(les ressources ont pu être plus importantes, création de biens manufacturés) 2. Il y a eu aussi une transition démographique. La population adapte son comportement en diminuant le nombre d’enfants par ménage (population moindre que prévu) + adaptation de la population aux instances. Pression démographique : de moins en moins d’enfants meurent en bas âge.
Une urbanisation croissante

TAUX...