Histoire ancien regime

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 134 (33287 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 février 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
I/ Qu’est-ce que l’Ancien Régime ?

Histoire de l’expression « Ancien Régime ».

Cette expression est consacrée par Alexis de Tocqueville dans son ouvrage L’Ancien Régime et la Révolution, et sera dès lors largement utilisée.
Cette expression est définie par opposition au nouveau régime qui apparaît en 1789. C’est donc une formulation négative d’Ancien Régime. En ce sens, l’Ancien Régimeest un régime que l’on décrit comme différent de la société nouvelle qui éclot à partir de 1789.
Cela étant, cette expression induit, conduit à admettre l’existence d’une coupure radicale dans l’Histoire de France, césure liée à la Révolution française, et en réalité il y a de nombreux facteurs de continuité. La rupture n’est pas aussi radicale que le laisse penser l’expression « Ancien Régime ».La vision marxiste de l’Ancien Régime.

Marx a tenté une périodisation des civilisations, au travers le filtre de la lutte des classes. Il a ainsi cru dans l’existence d’un féodalisme qui succédait aux antiques sociétés esclavagistes. Mais cette période du féodalisme pour lui prenait fin avec la révolution bourgeoise, et il n’a donc pas donné toute sa dimension à l’Ancien Régime, quicorrespondrait au mieux à une période de transition faisant le passage du féodalisme au capitalisme, d’une économie agricole d’autoconsommation paysanne à la puissante propriété seigneuriale tournée vers le marché, le salariat.

Evidemment, l’analyse marxiste ne tient pas : on qualifie la période de l’Ancien Régime de transitoire alors que c’est une très longue période, que l’on peutindividualiser par rapport à la féodalité.

Comment définir l’Ancien Régime ?
Les historiens des institutions sont frappés par la coexistence de deux principes d’organisation, qui peuvent dans un premier temps paraître opposés, mais qui révèlent peu à peu leur cohérence : diversité (pluralité) et unité.

-Le principe de diversité qualifie la vie collective. La société de l’Ancien Régime est une sociétécommunautaire. L’individu seul n’existe pas, il est automatiquement rattaché à un groupe (noble, ecclésiastique, maître, artisan…). Le roi n’a jamais à faire à un individu, il a toujours en face de lui le représentant d’un ensemble social.
-Le principe d’unité, c’est le roi. Il est au-dessus des hiérarchies, il chapeaute le tout, par sa mission de direction et de coordination. Il catalyse,fédère, c’est la clé de voûte irremplaçable du système.

L’Ancien Régime vu sous cet angle est une société qui repose sur les activités de groupes de différentes natures, et dont la cohésion est assurée par un monarque absolu.
II/ Qu’est-ce qu’une révolution ?

Une révolution c’est un événement violent ou une série d’événements violents qui vont changer ou tout le moins bouleverser le régimepolitique du moment. Autrement dit, ils viennent bouleverser la forme du gouvernement et son aménagement.

En réalité, à ce stade, on serait face au sens étroit du mot « régime », parce qu’en réalité un régime c’est bien autre chose que la seule forme du gouvernement : un régime au sens large c’est un ensemble d’institutions sociales, administratives, civiles, religieuses, économiques, et ce en mêmetemps que des institutions gouvernementales, politiques, constitutionnelles.
Il faut donc partir de cette notion large de l’idée de régime pour bien mesurer l’étendue de la Révolution française.

III/ Survol chronologique.

Le processus révolutionnaire s’est développé en deux phases :
- une phase ascendante qui se déroule de la droite vers la gauche, et de plus en plus à gauche. Cettepériode va de 1789 au printemps 1793, avec à partir de 1793 une accélération jusqu’à l’été 1794. Ce processus d’amplification est brusquement interrompu en juillet 1794 avec l’élimination physique de Robespierre.
une phase descendante allant de l’été 1794 à novembre 1799.

La Révolution de 1789 à 1794.

-Les Etats-Généraux ne durent que quelques semaines entre mai et juin 1789. Le 17...
tracking img