Histoire démographique et social

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 33 (8243 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le 19ème Siècle : L’explosion « ? »
* Triomphe de l’homme blanc, l’homme européen

Au 19ème Siècle, l’homme blanc domine le monde grâce à leur arme, la colonisation, leur confiance absolue de leur supériorité de leur civilisation.

Mais, l’homme blanc a aussi pour lui le nombre. La multiplication de la population européenne représente l’effet majeur du 19ème Siècle.

L’accroissementde la population entraine le progrès scientifique et économique.

Les Européens immigrent sauf les Français.
En Afrique, Argentine…

I/ Augmentation de la population Européenne

1) Accroissement numérique

Modestie de la population
Estimation population mondiale en 1800 est de 906 millions
en 1900 est de 1,6 milliard

Cette hausse correspond à une augmentation de 72,4 %Estimation par continents :

1800 1900

Europe 187 Millions 401 Millions 114,4 %
Asie 602 Millions 937 Millions 57,6 %
Afrique 90 Millions 120 Millions 33,3 %
Océanie 2 Millions 6 Millions 200 %
Amérique du Nor 6 Millions 80 Millions
Amérique du Sud 19 Millions 63 Millions 231,5 %

Différences trèsmarqués : (3 cas)

1901 1911

France 27,3 Millions 39,6 Millions 45 %
Territoires Allemands 22 Millions 65 Millions 195 %
Grande Bretagne 15 Millions 42,5 Millions 183,3 %
En 1901, la France est l’Etat le plus peuplé, en 1911, elle passe derrière l’Allemagne et la Grande Bretagne.

Cette hausse de la population anglaise est remarquable.

17 Millions d’habitantsont immigrés en Amérique, au Canada…


1901 1911

Russie 30 Millions 92 Millions 206,6 %
Italie 18 Millions 27 Millions 50 %
Espagne 10 Millions 18 Millions 80 %

Sauf Russie, il y a une augmentation modéré. Mais derrière cette hausse se cache des réalités très différentes.

Comme le montre l’analyse, l’espérance de vie à la naissance (vers 1900)est très variable.

On note deux cas extrêmes :
* Russie, qui a une population très jeune, les habitants ne dépassent pas l’âge de 31 ans.
* Scandinavie, les habitants ne dépassent pas l’âge de 56 ans.

Entre eux :
* Italie -> les habitants ne dépassent pas l’âge de 44 ans
* Grande Bretagne, Allemagne, France -> ils ne dépassent pas l’âge de 50 ans.

Deux cas de figure :* Ses populations s’accroissent fortement et leur sort s’améliore.
* Ses populations s’accroissent, mais leur condition matérielle est médiocre.

2) Évolution de la mortalité

Taux de mortalité :

Grand Bretagne -> 29,9 pour 1 M (1800) Allemagne -> 18,7 pour 1 M
-> 15,4 pour 1 M (1910)

France -> 27,7 pour 1 M (1800) Russie -> 28,6pour 1 M
-> 19,7 pour 1 M (1910)

Le taux anglais en 1800 est exceptionnellement bas
Le taux anglais en 1910 a fortement baissé

Le taux en France et en Grande Bretagne diminue fortement, puis se stabilise (20 pour 1 M) puis un déclin rapide.

La baisse du taux de mortalité est du au progrès de l’hygiène et de la médecine.
* Amélioration de l’hygiène
* Progrès dela médecine

La médecine moderne emporte un 1er grand succès contre la variole.
Jenner -> vaccin contre la variole

1er décennie du 19ème Siècle -> Vaccination

2ème moitié du 19ème Siècle -> les progrès se multiplient vers 1946
* Anesthésie
* Antisepsie

-> Travaux de Pasteur
La médecine devient « lutte contre le microbe » et non plus un combat obscur… (RévolutionPasteurienne), elle sait ce qu’elle combat.

-> Effort fait par la médecine

Vaccine ? Maladie du bétail découvert par Edward Jenner
Vacciner -> Injecter la vaccine

Baisse de la mortalité du à tous les efforts et l’amélioration de la médecine

Mimique -> tout le 19ème Siècle la mortalité enfantine (0 à 1 an) est très présente

France :
1805 – 1820 -> 185 pour mille de...