Histoire de la construction europeenne

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2045 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
HISTOIRE DE LA CONSTRUCTION EUROPEENNE

Introduction :

A. Définition :

Elle est « construite », à la base, d’un plan géographique, allant de l’Atlantique à l’Oural ; mais impossible car De Gaulle voulait y intégrer la Russie.
Son refus aboutit sur une création avec une approche institutionnelle (ou organisationnelle) ; et dont seul les Etats qui répondaient aux critères nécessairespouvaient y accéder.

Une organisation émergea alors : le Conseil de l’Europe. Ce conseil mis en place une convention et tout état voulant le rejoindre devait adhérer a cette convention, où certains points n’étaient absolument pas négociables tels que les libertés publiques et les droits de l’homme.
Ainsi, les droits de l’homme des pays tels que la Russie ou la Turquie étaient sensiblementdifférents de ceux d’Europe occidentale et donc se sont vus dans l’interdiction de rejoindre le Conseil de l’Europe.

En 1951, il y a la création de la Communauté Européenne (Europe communautaire) et engendre ainsi une dimension politique. La première grande action de la Communauté Européenne fut de créer la CECA, c’est à dire la mise en commun du charbon et de l’acier des pays adhérents : la France,l’Italie, la RFA, la Belgique, le Luxembourg et les Pays-Bas.

B. L’Europe aujourd’hui :

1. De nombreux traités vont alors naitre les uns après les autres. La CEE et la CEEA (Energie Atomique) en 1957; avec les mêmes Etats signataires que pour la CECA.

Cependant une contradiction existe dans la manière de prendre les décisions. En 1951, il y a un principe desupranationalité (le pouvoir est une seule entité qui est unique décisionnaire). Alors qu’en 1957, il y a une coopération intergouvernementale qui se traduit par une négociation entre les états mais ce processus est plus long et moins radical que le précédent.

• L’Europe évolue et il ya quatre conditions pour la rejoindre :
- Etre un état européen,- Reposer sur une économie de marchée (libérale),
- Respecter les droits de l’homme et les libertés publiques,
- L’acquis communautaire doit être intégrer dans le droit de l’état.
(Par exemple : Le Royaume-Uni, le Danemark et l’Irlande refuse la libre
circulation despersonnes européennes.)

• L’organisation a fait évoluer ces conditions pour accepter mais aussi pour refuser certain pays dans un souci d’intérêt. Il s’agit du passage d’un domaine juridique à un domaine politique.

2. En 1972, le Royaume-Uni, L’Irlande, le Danemark rejoignent la Communauté Européenne.
En 1980, la Grèce rejoint l’Europe mais a la condition de modifier sapolitique agricole en terme de budget ; et pour faciliter cela, l’Europe débloquera une aide financière pour la Grèce.
En 1986, l’Espagne et le Portugal entrent en Europe et émerge alors la réforme de la politique agricole. Elle se traduit par une aide financière (80% du budget de l’Europe) au pays agricole (se sont les pays du sud de l’Europe en majorité).
En 1995, L’Autriche, laFinlande et la Suède rejoignent l’Europe; mais étant des pays neutres lors de la Guerre-froide, la Russie perçoit mal cela.

En 2004, certain états décident de rejoindre d’autres organisations internationales (OCDE, OTAN) avant de rejoindre l’Europe. Ces pays sont : la Lituanie, la Lettonie, l’Estonie, la Pologne, la Hongrie, la République Tchèque, la Slovaquie, la Slovénie et Chypre +Malte.
En 2004, l’Europe totalise 25 Etats.
En 2007, la Bulgarie et la Roumanie rejoignent l’Europe et de ce fait elle passe a 27 Etats pour l’année 2007.

Il existe un risque d’éclatement de l’Europe car les pays sont dans des situations très différentes. De ce fait, on assiste à un petit regroupement de certains Etats (Finlande + Suède + Norvège + Danemark) Cela peut...
tracking img