Histoire de la musique russe

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2890 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Histoire de la musique russe 1830/1918

Intro : histoire musicale originale car faite avec l’histoire politique du pays et plus précisément entant qu’émergence de l’idée de nationalisme. Avant 1830 pas de musique russe savante ; La musique se développe quand la Russie émerge comme puissance.
Avant 1830 : Chants d’église / chants polyphonique.
Pierre le Grand est un tsar qui va mettre lepays sous une forte européanisation : obligation de se donner l’Europe de l’ouest comme modèle. Les tsar suivants garderont cette tradition et font venir les troupes italiennes plus précisément des chanteurs de l’opéra italien (1er genre). Catherine II (fin 18ème siècle) dite la grande fait venir les plus grands maitres d’Italie (fortes sommes d’argent). La tradition d’opéra italien perdure sur toutle 18ème siècle.

Influences Françaises

Opéra comique français (2nd genre) ; les russes se mettent à composer sous ces influences. Dans un premier temps les russes composent des opéras en langue italienne puis : livre Donc genre de l’opéra italien mais intégration d’airs populaires russes .Ils ont quand même à cœur d’exprimer une conscience nationale dans leur composition. Dès 1790 collectede chants populaires publiés qui vont intéresser les européens entre autre Beethoven .Donc éléments populaires dans la musique savante en Russie. Pour l’Europe de l’ouest la musique Russe a une saveur populaire (c’est ce qui fait son originalité).La musique russe gagne en influence mais perd en autonomie.

Début de la musique russe avec Glinka (1804/1857) et plus précisément son opéra « unevie pour le tsar »1936.
Cette œuvre marque le début de la musique russe savante.

Les éléments qui lui permettent de marquer le début de la musique russe :

Son unité organique
Cohérence de l’ensemble, les images nationales familières ne sont pas seulement citation, elles s’incluent dans une structure. Il y a un équilibre : présence des russes /présence des polonais trajectoire dynamiquequi donne une cohérence à l’ensemble .Polonais ennemis des russes donc polonais pas d’airs de solistes mais chantent en chœurs … deshumanisation du polonais alors que les russes ont des airs lyriques et une musique bien personnelle.
Airs chantés plutôt dans les classes élevées, chantés habituellement dans les salons.
Le projet de Glinka n’est pas de faire de l’authentique mais de lisible pour sescontemporains.
Donc projet qui repose sur un livret fort.

Glinka est un musicien extrêmement savant, il sait faire appel à des styles différents et il en fait la synthèse.
Il est crédible pour les étrangers. Style très éclectique, très cosmopolite.
Pour le russes, unir le meilleur de l’occident est LA façon d’affirmer leur nationalisme (très ambitieux) démarche qui touche à l’universalité.Ils sont capable de fédérer ce qui est bon dans toutes les nations donc ils sont « supérieurs ».
Glinka réalise une synthèse.

Le livret qui est d’inspiration historique met en scène la Russie et son histoire. Récit d’un acte héroïque du petit peuple pour sauver son tsar.
La Russie va avoir envie de se donner des racines. Glinka va donc collaborer à cette volonté en créant une œuvrereposant sur une histoire plus ou moins légendaire mais où les Russes vont pouvoir se reconnaitre. C’est une façon de relier le passé au futur pour créer des racines.
Avec Glinka le nationalisme est un mouvement réactionnaire qui renforce l’autocratie du tsar.

L’école Russe qui naît avec Glinka est bien Russe mais elle reste sur des traditions européennes.
Les Russes ont besoin d’imiter les autrespour être comparés et donc entendus.

« Russlan et Ludmilla »1842 gamme par tons pour évoquer les mondes fantastiques.
« Karaminskaia »1848 œuvre orchestrale (fantaisie) fondée sur des thèmes seulement populaires traités par la musique savante.

Bilan :
Glinka est entré dans l’histoire de la musique car il a été revendiqué comme modèle puisque basé sur le folklore.
−Le folklore est...
tracking img