Histoire de la pensee economique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 72 (17982 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
HISTOIRE DE LA PENSEE ECONOMIQUE
Qu’est ce que l'histoire de l'économie que nous apprend elle en général?
Nous apprend elle á appréhender les problèmes économiques d´aujourd'hui?
L´apport de l'histoire de la pensée ECO? Débattre des connaissances accumulées dans le domaine économique.

# le domaine économique : Domaine de la vie sociale en rapport à la production, à la circulation et à laconsommation des richesses. Actes de produire, échanger, épargner, consommer, investir, répartir
# la pensée économique :connaissances accumulées sous toute forme en économie, avec des :
- Réflexions sur le type d'enchainement
- Connaissances scientifiques (relations causales et quantification) idée précise de la quantité de bien de la monnaie
- démarche chronologique
++ montrer l'influencede l'histoire des faits économiques sur la manière de valoriser une question et de la traiter
-30 glorieuses: pas de chômage (pb) comment soutenir la croissance ? (Solution) > la demande et immigration.
-1970: Chocs pétroliers: crise (chômage) limiter la demande
++ suivre et comparer les solutions des questions dans l´espace et le temps permet d'enrichir l’analyse.
Ex: comment mesurerla richesse d'une nation? Par le PIB, Culture, Capital social, Capital intellectuel
# Hypothèse: la richesse d'une nation tient dans la quantité de ressource rare (+ de valeur) qu'elle possède.
Quels sont les biens qui ont de la valeur?
+biens matériels: Matières 1ere, Biens transformés de 1ére nécessité, Biens de luxe
+Biens immatériels : Savoir, Santé, Libertés …*En quoi tient la richesse d'une nation?
- Philosophe de l'antiquité: Biens matériels < Biens humains Culture, éducation, vie politique
(se mesure à la qualité de la vie que l'on y mène et au bien être qu'on y éprouve) la richesse est humaine
- moyen âge: (scholastiques) Bien divin> Bien terrestre Condamne la fascination pour l'argent (accumulation)
Condamne l'usure (prêt àintérêt) (contraire à la charité) La richesse est spirituelle.
- renaissance: la richesse= la richesse de l'Etat, CAD du Roi. Espagne, Portugal: Argent des conquêtes
France: richesses produites par le commerce, l'agriculture, l'industrie La richesse se mesure monétairement.
- Aujourd’hui : le PIB: valeur de la production totale de bien et service sur le territoire national
Commission Stiglitz (Sept2009)
Le PIB est une mesure erronée de la performance d'une économie, centrée sur la production pas sur le bien être.
Programme de développement des nations unis (PNUD)
La banque Mondiale propose l'IDH : indicateur de développement humain qui tient compte: de la richesse matérielle produite, niveau de santé, niveau d'éducation: Allemagne 22eme, Algérie 104 éme, Norvége 1er, France 8eme.PARTIE I : De l'antiquité à l'âge classique: la pensée économique avant la science économique
*Science économique: connaissances cherchant à mettre en valeur des relations d'interdépendance entre les différents actes économiques et cherchant à mesurer les effets de ces interdépendances (Macro et Micro)
*Pensée économique: réflexions portant sur des actes économiques non organisées en un systèmede connaissance autonome et quantifiable, avec des questions et des réponses posées même si elles sont politiques et religieuses.

# De l'antiquité à la renaissance on pose la question de la pertinence d'une science spécifiquement économique.
(Un ensemble de connaissance autonome par rapport au politique ou au religieux) Ce n'est pas pertinent.
Chapitre 1: Les Philosophes de l'antiquitéPas d'économique sans la domination du politique qui gère les affaires publiques ainsi les problèmes économiques doivent être réglés par rapport aux priorités publiques. Pas d´autonomie au politique
Chapitre 2: Les scholastiques au Moyen âge
Le plus grand bien= la félicité (le salut et la vie au paradis) L'argent= source de corruption (détourné de dieu)
L'économique doit être régulée par...
tracking img