Histoire de la punition

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (286 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Depuis la plus haute antiquité, les punitions corporelles ont toujours été jugées nécessaires pour dresser une enfance forcément paresseuse et indisciplinée .Au 16ème siècle, la liste des punitions est soigneusement graduée selon la faute de l’élève : on recommande comme punition mineure le coup debaguette sur les doigts puis viennent les verges ou le martinet sur les mains puis sur le « derrière ». Pour une faute plus grave, ce sera le « cabinet noir »pour une durée de 6 heures au maximum et en cinquième position dans l’échelle des sanctions « l’habit de l’âne ou le bonnet d’âne. L’élève ainsi sanctionné peutêtre amené à revêtir l’habit de l’âne et même à être conduit à la porte de l’école pour être hué par l’ensemble des écoliers. »Le bonnet d’âne" est unepunition qui a existé dès l’antiquité et a fortement marqué les esprits bien qu’il ait été peu utilisé et l’abondante iconographie sur ce sujet ne correspond pas à laréalité. Par contre, l’envoi dans les autres classes d’un élève dont le travail était négligé ou mal présenté avec le cahier accroché dans le dos a été unepunition très utilisée dans les années 50/60.
Jusqu’à la fin du 19ème siècle, la fessée était encore en usage dans certaines écoles. Une bêtise en classe ou untravail non fait pouvait avoir comme conséquence l’envoi « au coin » ou au « piquet ».
La punition écrite consistait souvent à faire des « lignes », c'est-à-direà écrire un certain nombre de fois la même phrase, souvent moralisatrice : « je dois être poli avec mon maître », « je ne serai pas brutal avec mes camarades » …
tracking img