Histoire de shanghai

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 53 (13055 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Claire Chauvallon
A1
Etude SSH :
SHANGHAI

SOMMAIRE
I. HISTOIRE DE SHANGHAI
1) L’arrivée des étrangers et la mise en place des concessions………………p.4
2) Les bouleversements politiques entre 1853 et 1864………………………….p.7
3) La révolution de 1911…………………………………………………………………………p.9
4) Shanghai, le foyer de la révolution entre 1919 et 1937……………………..p.11
5) La guerresino-japonaise de 1937 et l’occupation……………………………..p.15
6) La désillusion de l’après-guerre………………………………………………………..p.18
7) Shanghai sous le communisme………………………………………………………….p.20
8) Shanghai dans la modernité……………………………………………………………...p.22

II. IMMERSION DANS SHANGHAI
1) Histoire du capitalisme de Shanghai…………………………………………………p.25
2) La société de Shanghai………………………………………………………………………p.323) Les concessions…………………………………………………………………………………p.36
4) La bande Verte………………………………………………………………………………….p.38
5) Le Haipai, le style de Shanghai………………………………………………….……….p.39
6) Le cinéma de Shanghai………………………………………………………………………p.41

INTRODUCTION :

Shanghai est la ville la plus peuplée de Chine et l’une des plus grandes mégalopoles du monde avec plus de vingt millions d’habitants.L’émergence de la ville comme centre financier de l’Asie-Pacifique, au XIXème et XXème siècle s’est faite dans la douleur, avec l’occupation étrangère de la ville pendant plusieurs décennies.
Dans les années 20 et 30, Shanghai a été le théâtre d’un formidable essor culturel. Mais avec la création de la République populaire de Chine, la ville a été la mal-aimée du régime maoïste. Il a fallu attendrel’arrivée au pouvoir de Deng Xiaoping en 1992, pour que la ville retrouve en partie sa splendeur antérieure. Aujourd’hui, Shanghai est en passe de devenir le centre financier de l’Asie et la nouvelle vitrine du succès chinois en accueillant l’Exposition universelle de 2010.

Shanghai est une ville passionnante. D’abord parce qu’elle s’inscrit dans le destin chinois palpitant du XXème siècle avec lamise en place du communisme en 1949. Ensuite et surtout parce qu’elle a également suivi le destin occidental. Et c’est ce qui fait l’originalité extraordinaire de cette ville. Comme le dit si bien Marie-Claire Bergère, « Shanghai est une ville moderne édifiée sur l’apport occidental mais adaptée à la culture nationale ». Shanghai n’a pas été une simple enclave de modernité dominée par lesOccidentaux, comme on peut trouver de nombreux exemples en Asie et en Afrique, la ville de Shanghai est le fruit d’une collaboration étroite entre Occidentaux et locaux, comme le montre en particulier le rôle prépondérant des compradores dans le commerce shanghaien. Toute la richesse de Shanghai, qu’elle soit culturelle ou économique, n’a été possible que par cette rencontre entre Occidentaux et Chinois, etconstitue en soi un modèle quasiment unique dans le monde.

I. HISTOIRE DE SHANGHAI
1) L’arrivée des étrangers et mise en place des concessions
A. La mise en place des systèmes des traités
Depuis plusieurs siècles, la Chine s’appuie sur la doctrine confucéenne pour établir sa politique extérieure. En fait, elle ne fait pas de différence entre la politique intérieure et la politiqueextérieure. Selon cette logique, la domination de l’empereur chinois s’étend à la fois aux contrées civilisées et aux contrées barbares. Les Chinois appellent barbares tout ceux qui ignorent la civilisation chinoise. Un barbare peut s’intégrer à la communauté chinoise s’il adopte les rites, la musique…
Pour imposer sa domination, l’empereur a mis en place un système de tributs : Pékin envoie desmissions dans les Etats tributaires. Durant ces missions de nombreux dons sont offerts, c’est un moyen d’éduquer les barbares mais aussi d’un point de vue pratique, de commercer et d’ouvrir la voie à certaines conquêtes.

Les Occidentaux ont pour leur part une conception très différente de la conception confucéenne puisqu’ils considèrent l’égalité entre les nations. Les Occidentaux qui se...
tracking img