Histoire de l'art

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1043 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
LE SYMBOLISME

Issu du romantisme et de la philosophie platonicienne des idées, le symbolisme est un courant aux limites imprécises qui a existé pendant tout le demi-siécle.
Mouvement qui s'est développé dans toute l'Europe entre 1885-1900.

Les symbolistes s'élévent contre l'académisme, le réalisme et l'impressionnisme, le matérialisme et le positivisme, la civilisation industrielle dontles progrès leur paraissent être des facteurs de dégradation ou de décadence.

=> préférent le rêve, l'imaginaire, le monde de la pensée.

La revanche idéaliste

1/ les peintres préraphaélites (1ère vague)

Attribuer une valeur symbolique à ce qui est représenté se manifeste dès 1848.

Création en 1848 de la Confrérie préraphaelite à Londres par Hunt, Millais, les frères Rossetti,Woolner, Collinson, Stephens.

Il y a 2 causes :
- approche des sujets religieux, historiques et mythologiques

=> scandale par la manière banale de traiter les sujets

Thèmes :
- légendaires ou littéraires
- contemporains comme le travail : hausser à niveau exceptionnel

- rayonnement de certaines personnalités : Ruskin

=> substituer le culte de la nature
=> moyen d'élever son âme àl'académisme et au style officiel

Il y a aussi Rossetti : chef de cette "école".
La jonction qu'il réalise entre peinture et poésie, et, un souci d'esthétique influencent la seconde vague des préraphaélites.

2/ les peintres préraphaélites (2ème vague)

Burne-Jones, Morris, Crane influencent à leur tour, les artistes symbolistes comme Beardsley, Khnopff, Klinger, Previati, Segantini.Transformation du projet préraphaélite en projet social : l'art pour tous.
=> l'idée et l'idéal prennent leur revanche sur la nature et le vrai
=> les artistes se référent au mouvement anglais parce qu'ils y trouvent un matériel littéraire, iconographique et psychologique

3/ les peintres français

Maîtres : Pierre Puvis de Chavannes (s'appuie sur la ligne) et Gustave Moreau (s'appuis sur lacouleur).

Thème allégorique et narratif ; composition et rythme des figures ; formes simplifiées sans modelé et cernées par une ligne synthétique ; couleur claire ; valeurs égalisées.

=> dépouillement, détachement

"Le Bois sacré cher aux arts et aux muses" Puvis de Chavannes s'exercera sur Gauguin, les Nabis, Redon, Maillol, Holder, Matisse et Picasso de la période bleue.

Moreauoscille entre 2 manières :
- un "fini" méticuleux dans les peintures
- un non-fini qui le conduira à des recherches audacieuses dans la couleur notamment dans ses aquarelles

=> attribue un rôle spécifique à la couleur : elle a pour but d'interpréter le réel.
=> "la couleur doit être pensée, rêvée, imaginée"

En 1886, le symbolisme devient officiel : Jean Moréas en publie le manifeste

Toutel'Europe est touchée par le mouvement symboliste qui a la particularité de ne pas être un mouvement exclusivement artistique mais avant tout littéraire susceptible de nouer des liens avec la poésie et la musique.

Un art de transposition

La démarche symboliste est une démarche intellectuelle : idée, sensation, émotion, cherche dans la nature des rythmes, des formes, des couleurs.

=>représenter la pensée ou le sentiment intérieur par une image, un symbole

Le principal souci des artistes est de traduire leurs intuitions, leurs sentiments.
La littérature et la poésie deviennent les principales sources d'inspiration.

Se révéle la tendance au mysticisme ou à la réflexion philosophique.
Les artistes puisent dans la Bible, dans la mythologie antique ou les sagas nordiques, dansla religion chrétienne comme dans le "primitif" ou jouent que la confrontation mythologie antique-religion chrétienne.

=> rôle important de la musique
=> Wagner "Tannhauser" est pour le milieu symboliste un demi-dieu.

Thème de l'amour-passion consommé dans la mort : Siegfried, Parsifal

Wagnérisme : entre les nuées et les ténébres, les dieux et les hommes, le bien et le mal, le désir...
tracking img