Histoire de l'informatique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 41 (10103 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Histoire de l’informatique
22-09-09
Pas de truc à apprendre: prise de contact.

29-09-09

Au début du 19ème siècle, l’apparition de l’ordi.
Leçon à consulter sur internet le site de M S.

L’évolution industrielle:

La révolution industrielle entamée au 18 ème siècle débouche sur la création d'un nouveau type de société, basé sur les principes de l'usinage massif, de l'approchescientifique de la nature et de la gestion pragmatique et économique du temps et de l'espace. La civilisation occidentale est devenue un model prépondérant pour les nations de l'Europe et de l'Amérique du Nord, et s'exporte par la voie de colonisation sur l'ensemble de la Planète. Ses grandes entreprises de production, de transport et de communication sont des grandes consommatrices de calculs.L'automatisation et le perfectionnement de ce domaine devient pour elles un enjeu vital. Le traitement scientifique de la matière, de l'espace et du temps a ouvert le chemin vers le traitement scientifique de l'information qui apparaîtra au milieu du 20 ème siècle et sera appelé par Norbert Wiener la seconde révolution industrielle. Mais les conditions de l'émergence de l'informatique sont déjà réuniesdès 19 ème...
Quelques inventions précédant l'invention de la calculatrice automatique de Charles Babbage :
Blaise Pascal invente la calculatrice de l'adition et de la soustraction en 1642.
Leibniz en 1670 étudie Pascal et invente l'automatisation de la multiplication et de la division.
L'orgue de Barbarie fonctionnant avec la carte perforée encodant les sons et les intervalles de musique estconnu depuis la fin de 17ème entre l'Italie, Suisse et l'Allemagne.
1804 J. M. Jacquard invente le métier à tisser à carte perforée et en 15 ans elle est connue mondialement.
George Boole, 1815-1864, en Angleterre, accomplie l'algébrisation de la logique et invente la logique binaire.
Le ferment intellectuel du XIXème – autour de Goethe… Faust I – 1808 – le programme del'informatique en tant que discipline scientifique et l'objet de la pédagogie :
-économie du temps - gestion objective (emploi) et manipulation subjective (ordre) du temps

-logicisation de la pensée (l' ortho-normalisation )
-routine (terme informatique désignant les boucles d'un programme) – mécanisation des activités intellectuelles (Babbage)

-quantification et algébrisation desprocessus naturels
production - artificialisation de la pensée

-métier à tisser – la massification des processus recourants et identiques : une énergie à l'échelle mécanique (« pied ») entraîne une multitude de processus à l'échelle sub-mécanique

-nouvelle philosophie – celle qui justifie le progrès advenu, la philosophie de l'entérinement du progrès et de lacausalité logiciste des processus sociaux

-internationalisation et virtualisation des études

-agencement rationnel d'un être vivant – la clé qui l'anime (le « programme » de Golem)

Faust II – 1828 – le projet de l'homme artificiel - Vagner – assistant de Faust, invente Homonculus, l'home artificiel conçu in vitro.
Friedrich Wöhler, Ière synthèseorganique de l'urée, en 1828.
Mais, dans le contexte goethéen, c'est Charles Babbage (1791-1871), Anglais du Devonshire, qui devrait nous intéresser le plus.Deux professeurs de mathématique et de physique de Babbage :
William Herschel (1738-1822), découvre en 1802 la radiation infrarouge et confirme la gravitation universelle. Il discute le terme d'élective attraction (Goethe écrit " Les affinitésélectives " en 1809).
Whewell s'est donné le luxe de publier aussi une traduction en anglais du " Hermann und Dorothea " ("Hermann et Dorotea ") de Goethe, en 1839.

Babbage écrit contre lui " The Ninth Bridgewater Treatise ", 1837, où il discute les thèmes du Dieu et de la machine , le thème repris dans les années 1950 par le fondateur de la cybernétique Norbert Wiener.
Dès 1812 Babbage...
tracking img