Histoire de l'ue

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 55 (13641 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Histoire de l'Union Européenne

Introduction:

De l'Europe rêvée a l'Europe nécessaire

Si l'aspiration à l'unité européenne est ancienne (Charlemagne par exemple), la construction de l'Europe est toutefois un processus récent. Le terme d' unité européenne renvoi à des liens organiques entre états européens. En revanche, le terme d' intégration européenne présente un caractère plusrestrictif au sens ou il renvoi à l'existence de formes d' organisations supranationales.

La construction européenne peut s' opérer selon deux voies: la voie de la fédération ou la voie de la confédération.

La Fédération est marquée par le fait qu'il y a une alliance entre États mais qu'il y a un État des États à l'image des États Unis d' Amérique. Plus précisément, il y a une constitution del'État fédéral et il y a des États fédérés, qui ont également des constitutions. La fédération est marquée par l'existence de trois lois:
Une loi de participation qui se traduit par le fait que les États fédérés participent aux décisions de l'État fédéral et ils y sont représentés.
Une loi d' autonomie: chaque État fédéré dispose d'un domaine de compétence (ex: la peine de mort dans certainsÉtats et pas d' autres)
Une loi d' arbitrage: dans une fédération il y a toujours une cour de justice qui tranche les litiges entre État fédéral et États fédérés (La cour Suprême aux USA).

Une confédération est une alliance d' États qui s' opère par le biais de traités internationaux.

L' Histoire de l'Union Européenne est marqué par le débat des partisans entre fédération et confédération:entre souverainistes et fédéralistes.

Pendant plus de 40 ans, de 1945 à 1989, la construction européenne ne concerne que l'Europe occidentale qui cherche à s' unifier pour faire face au système soviétique. Cette construction est donc le produit d' une nécessite politique et non une simple fidélité à un vieux rêve.

* La pensée Européenne au XIX ème siècle

Auteur: Comte Henri de SaintSimon (1760-1825) ==> voir Document 1

Il apparaît comme un défenseur de l' union européenne à travers le texte « De la réorganisation de l'union européenne » qu'il publie en 1814 pour le congrès de Vienne pour que les grandes puissances tiennent compte de ses propositions. Il rejette l'idée d' une puissance dominante en Europe, il veut fonder une nouvelle Europe sur l'esprit des lumières, leprogrès industriel, la science et sur la démocratie représentative parlementaire. Il souhaite que se constitue un noyaux Européen qui reposerait sur l'Union entre la France et l'Angleterre puisque ce sont les deux nations qui disposent d' un parlement. Pour lui, les deux États ont intérêt à l'Union, l'Angleterre est endettée et la France retrouverait un rôle dans l'Europe par cette union.


Lesidées de Saint Simon n' auront pas d' influence sur le congrès de Vienne, les vainqueurs ont une autre vision de l'Europe et souhaitent qu'elle repose sur les États, la légitimé et souhaitent au mieux une confédération. La position du congrès de Vienne est contre l'idée de l'Europe des peuples et s' inscrit ainsi contre l'idée de la révolution française et les idées de Jean Jacques Rousseau quisouhaitait que les peuples se gouvernent par eux même. C' est pourquoi après ce congrès, d' autres auteur vont proposer de nouvelles visions comme Jean de Beranger (1780-1857) qui propose une sainte alliance des peuples, ou Mazzini (italien 1805-1872) qui pense que l'Italie doit jouer un rôle premier dans la régénération de l' Europe. En 1834 il crée un mouvement nommé jeune Europe qui estdestiné à regrouper les divers mouvements nationaux européens.

Quelque soit la formule il s' agit de constituer soi une fédération soit une confédération mais qui regroupe des États libres et égaux. Ils sont sur l'idée qu'une fois réalisées, les aspirations libérales et indépendantistes et nationales, les raisons de la discorde vont s' amenuiser et l'Europe va pouvoir se construire. Il n' oppose...
tracking img