Histoire des droits de l'homme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 45 (11080 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 novembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
DROITS DE L’HOMME ET CONFLIT DES ÉGALITÉS : PENSER AVEC RANCIÈRE CONTRE HABERMAS ?
Gervais Désiré Yamb
Université de Douala (Cameroun) CSPRP/ Université Paris 7, France Courriel : geryamb@yahoo.fr

Revue ASPECTS, n° 3 - 2009, pages 45-66

Résumé : Déterminer le sens des relations entre les droits de l’Homme et le conflit des égalités en contextes démocratiques par le truchement d’uneanalyse des catégories de leur élaboration, telle est l’ambition de cette étude qui prétend être une relecture de quelques ouvrages de deux philosophes contemporains : Jürgen Habermas et Jacques Rancière. Ce projet se déploie au travers d’une analyse comparative et critique de leurs approches des concepts de « droits de l’Homme », de « conflit » et d’ « égalité ». Plus précisément, il est question depenser les lieux communs, c’est-à-dire quelques points décisifs de convergence et de divergence des théories juridique et politique de ces auteurs. Mots-clés : Droits de l’Homme, conflit, égalité, politique, système des droits, autolégislation, partage du Logos, principe de discussion, démocratie, dèmos.

▀ INTRODUCTION 
« […] le principe démocratique ne peut se manifester que comme le cœur d’unsystème des droits. La genèse logique de ces droits forme un processus circulaire dans lequel le code du droit et le mécanisme destiné à produire le droit légitime, donc le principe démocratique, se constituent co-originairement. », Jürgen Habermas, Droit et démocratie, p. 139. « La démocratie n’est ni l’autorégulation consensuelle des passions plurielles de la multitude des individus ni le règnede la collectivité unifiée par la loi à l’ombre des déclarations des Droits. Il y a démocratie dans une société pour autant que le dèmos y existe comme pouvoir de division de l’oklos. », Jacques Rancière, Aux bords du politique, pp. 49-50. Déterminer le sens des relations entre les droits de l’homme et le conflit des égalités en contextes démocratiques par le truchement d’une analyse descatégories de
45

Droits de l’homme et conflit des égalités : penser avec rancière contre habermas ?

leur élaboration telle est l’ambition de ce modeste essai, qui emprunte principalement son argumentation de Droit et démocratie de Jürgen Habermas1, de La Mésentente : Politique et philosophie et de Aux bords du politique de Jacques Rancière.2 Ce projet suscite ces questions décisives: quelles sont,chez Habermas et Rancière, les catégories de compréhension des concepts de « droits de l’homme » et d’ « égalité » ? Quels en sont les principes ? Ne voit-on pas, chez ces philosophes, apparaître un conflit de compréhension des « égalités » en contextes démocratiques ? Quelle serait donc la nature de ce conflit ? Comment, en définitive, penser les lieux communs, c’est-à-dire les points deconvergence et de divergence chez ces auteurs ? Pour répondre à ces questions, je m’efforcerai de faire une analyse comparative et critique de leurs approches des concepts de « droits de l’homme » et d’ « égalité » en trois moments. J’essayerai, tout d’abord, d’analyser les justifications habermassiennes et rancièriennes de ces concepts. Il s’agit, plus précisément, de définir l’idée des droits de l’hommeet de l‘égalité en précisant les catégories de leur intelligibilité (I). Cette position, somme toute avantageuse, facilitera une lecture comparative de leurs approches. L’enjeu décisif ici sera de déterminer, autant que faire se peut, quelques lieux communs entre ces deux théoriciens du politique : il s’agira, essentiellement, d’analyser quelques convergences et divergences de leur compréhensiondes droits de l’homme et de l’égalité en contexte démocratique (II).

▀ LES CONCEPTS DES DROITS DE L’HOMME ET D’ÉGALITÉ CHEZ HABERMAS ET RANCIÈRE
Comment comprendre les justifications habermassiennes et rancièriennes des droits de l’homme ? Quelle est la nature des relations entre ces justifications et leurs conceptions de la démocratie ? Les droits de l’homme n’ont-ils de sens que dans un...
tracking img