Histoire des economiques

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2909 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
HISTOIRE DES FAITS ECONOMIQUES ET SOCIAUX DE LA FRANCE APRES 1750.

Partie I : Période monarchique (1750-1789) :

Deux règnes importants ayant marqués ce siècle :
règne de Louis XV, le bien aimé : 1715-1774. D’un point de vue économique, il fut marqué par le développement du grand commerce maritime et colonial. Développement extrême au point de faire en sorte que la France va rivaliser avecle RU et va arriver à être presque la première puissance commerciale.

règne de Louis XVI : 1774-1792. Il resta célèbre pour la chute de la monarchie lors de la révolution française. Il fut guillotiné le 21 janvier 1793. Sous son règne, de très nombreuses reformes à tendance libérales, caractérisent son action politique et son règne. Ses reformes concernent par exemple la liberté de circulationdu commerce des céréales ou encore la suppression des corps de métiers pour permettre la liberté de travail.

Ces règnes des Louis vont être marqués par des changements importants au niveau agricole et industriel et cela malgré le contexte d’une société d’ancien régime très paralysée par ses traditions. Durant cette période, l’économie fut très prospère grâce au très fort développement ducommerce maritime, si bien qu’à la veille de la révolution avait réduit son retard économique face à son rivale le RU.



Jusqu’en 1750, la démographie française est qualifiée de type ancien car elle à la fois une natalité et une mortalité élevée et aussi par une extrême sensibilité conjoncturelle. Le contexte politique ouclimatique influençait considérablement la vie des gens. Une mauvaise moisson du à un mauvais temps déclenchait une crise de subsistance et une surmortalité de la population. C’est ainsi que la France avait une croissance très irrégulière en raison de ses crises de mortalité. A partir de 1750, on constate à la fois une croissance de la population plus régulière et plus forte. Il y a des catastrophesdémographiques qui ont causées de graves crises de subsistance  fin
I.LA CROISSANCE DEMOGRAPHIQUE MODERÉE

La France était le pays le plus peuplé en Europe mais au cours de cette seconde moitié du XVIII elle n’a connu qu’une croissance modérée.

A.Les caractéristiques de la croissance

1)Une croissance

Entre 1700 et 1800, la population de la France est passée de 21 millions à 28 millionsd’habitants. En un siècle, l’accroissement a été de 7 million d’habitants. Soit en un siècle un taux de croissance de l’ordre de 33%.

2)Un accroissement modéré

L’accroissement démographique de la France fut cependant modeste face à celui des autres états européen. C’est pourquoi on dit que la France a fait exception avec une croissance dite modérée ou relative. Les iles britanniques, comprenantla Grande Bretagne et l’Irlande, entre 1700 et 1800, la population britannique est passée de 9.4 M à 16 M. En un siècle, la hausse du nombre des habitants a été quasi identique à celle de la France. Avec une hausse britannique de 6.6 M d’habitants et en France de 7 M. Le taux de croissance britannique est de 70 % pour les britanniques et de 33% en France. Cette comparaison peut être généraliséede telle manière que quelque soit le pays comparé ont constate que la France a connut une croissance mais relative. La population française s’est accrue moins vite que les autre pays, perd du poids. Elle reste cependant un pays très peuplé à la fin du XVIII. Sa population demeurait la plus importante d’Europe et cela en raison de son avance démographique antérieure. Une population peuplée permet àun roi à l’époque de détenir une force militaire considérable puisque la force armée était liée au nombre de soldats civils.
«Force d’un roi se mesure par le nombre de ses sujets».
La monarchie détenait aussi une capacité financière considérable, grâce à la multiplication des contributions fiscales de la population. L’agriculture et la l‘industrie détenait suffisamment de force productive...
tracking img