Histoire des fait economique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 17 (4133 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
-------------------------------------------------
Chapitre 2 : L’économie médiévale : du féodalisme aux prémisses de la modernité.

Introduction :
En 1492, on découvre l’Amérique grâce à Christophe Colomb. L’empire c’est séparé en deux parties : L’empire romain d’occident et d’orient. Quand on pense au repli du moyen âge on pense à la chute de l’empire romain d’occident. On passe d’uneéconomie à la taille d’un empire à la taille d’une villa. Même avec une économie réduite, les territoires sont plus vastes. On verra apparaitre une reprise du commerce et des foires dans l’occident. Il y a repli mais pas d’âge sombre, il ya croissance économique malgré tout. Le repli du moyen âge ca sera une négation de l’activité économique. La valeur du moyen-âge et une valeur guerrière. On chercheplus à regrouper des richesses et la valeur guerrière sera valoriser par la société. Le repli est une vision européenne, car a l’extérieure c’est l’apogée du monde musulman. Quand on a parle de repli c'est-à-dire que l’économie passe après la valeur guerrière.
Section 1 : Le Moyen-âge comme ordre guerrier, comme ordre non économique.
Il ne faut pas la regarder comme une ère économique.L’économisisme consiste à interpréter les événements à l’Aune de la rationalité économique. La rationalité économique n’est pas naturelle, cette rationalité n’est pas présente à toute les époques, a tous les endroits. L’exercice du calcul économique ne sera pas pertinent. La logique de l’époque n’est pas orientée vers la production mais vers la destruction. Quand on parle du Moyen-âge on parle d’époquemédiévale et féodale. Féodale viens de fief, c’est la partit des terres qu’un seigneur va confier à son vassale. La logique féodale c’est ce qu’on appel aussi la pyramide féodale ou vassalique. Ce qui décrit la société féodale. Les vassaux sont obligés de jurer fidélité au seigneur c'est-à-dire qu’en cas de conflit ils défendront le seigneur. Chacun des vassaux du seigneur peut avoir ces propres vassaux.A la suite de l’effondrement de l’empire romain c’est se système qui va remplacer le pouvoir centrale, il va y avoir une multitude de suzerain. L’idée à l’époque c’est bien que le pouvoir politique est partagé entre ces différents seigneurs mais personne ne va réussir à imposer son pouvoir politique aux autres. Il y a une exception charlemagne (800), car il ya aura un pouvoir centrale en Europeet va transformer ses vassaux en militaire ou en préfet. Dès 843 a cause de la succession il n’y a plus de pouvoir central en Europe. La cause c’est la succession mais c’est aussi la reprise des invasions. C’est a ce moment la que les châteaux vont réapparaitre. La logique du seigneur c’est une logique de prédation. La richesse n’est que la conséquence de la guerre et ces seigneurs se sontsédentarisés. Cette logique des seigneur reste la même que lorsqu’il était nomade. Les serfs vont être casés par un seigneur sur des terres, il va donc être lié à la terre. Avant l’empire romain assurer la protection des citoyens et la le serf va être protégé par le seigneur.
L’impôt est versé par l’ensemble de la société au seigneur pour une raison bien précise. Le seigneur peut dormir ou il veut dansson fief. Il a aussi le droit de cuissage avant le mariage et également le droit de justice. Il dit ce qui est licite et ce qui est illicite sur son territoire. Ca peut rapporter beaucoup d’argent parce qu’il peut imposer des amendes, il peut taxer comme il veut. Des impots liés directement au pouvoir économique. Le but n’est pas tant de s’enrichir mais de faire reconnaitre son autorité. L’impot onpeut appeler ça le prélèvement obligatoire. Tout le monde est obligé de payer, on oblige l’autre à payer. Le tonlieu est un impôt pour le droit de passage. Le seigneuriage est un impôt prélevé lors de la frappe de la monnaie. Le comportement des saigneurs n’est pas rationnel au niveau économique, il y aura moins d’échanges. Ca favorise juste le pouvoir économique. La culture n’est pas...
tracking img