Histoire-des-faits-et-idees-economiques

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 453 (113184 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Histoire des faits et des idées économiques

Fabrice MAZEROLLE

Notes de cours

Dernière mise à jour le vendredi 17 octobre 2008

1ère année de Licence - Marseille

2

Résumé du cours

Ce cours traite des faits et des idées économiques sur une échelle de temps qui va de la « révolution néolithique » à la « révolution de l’information », en passant par la révolution industrielle.Les principales idées économiques sont présentées (souvent de façon schématique) en relation avec les grands courants et, au sein de chaque courant, rattachées autant que possible à des auteurs. On étudie ainsi : • Les faits économiques du néolithique à l’antiquité, puis les idées économiques dans l’antiquité et au Moyen-âge à travers PLATON, ARISTOTE et d’AQUIN. La période de la Renaissance avecles mercantilistes, les physiocrates et les précurseurs de l’économie politique classique, en parallèle avec l’évolution des faits économiques ayant précédé la Révolution industrielle. Un chapitre consacré à la Révolution industrielle, en prélude à l’étude de l’économie politique classique à travers les auteurs fondateurs de l’analyse économique moderne : Adam SMITH, David RICARDO et MALTHUS enparticulier. La naissance de l’école néo-classique ainsi que les courants socialistes sont également étudiés. Puis la crise de 1929 est étudiée en prélude à l’analyse keynésienne et plus généralement la pensée économique dans l’entre-deux guerres. Les grands courants de l’analyse macroéconomique de la fin du 20ème siècle sont enfin brièvement présentés conjointement au cadrage sommaire de l’évolutionéconomique des grandes puissances et celle de la mondialisation à l’aube du 21ème siècle.





• • •

Toute remarque relative à ce contenu est la bienvenue : fabrice@mazerolle.fr . La totalité des images utilisées dans ces notes de cours, quand celles-ci n’ont pas été créées par l’auteur, provient du fonds « Wikipedia Commons » et est donc libre de droits, généralement parce que lescopyrights ont expiré. Ce cours n’a qu’une vocation strictement pédagogique.

3

Remerciements

Je remercie les étudiants qui ont suivi ce cours depuis 2002. Grâce à leurs questions et à leurs remarques, j’ai pu améliorer ce document et en retirer progressivement les âneries les plus criardes. Il en reste sans doute encore trop, du seul fait de mon ignorance. D’ailleurs, ainsi que le dit trèsjustement le proverbe « Bien des élèves sont supérieurs à leurs maîtres ».

Je remercie également Laurent DOMBRET, Myriam FIALA, Simeon KOFFI, Pierre PERROT et Paul SANTUCCI pour des nombreuses corrections de coquilles et des échanges intellectuels stimulants. Enfin, je remercie André CABANNES pour sa versions de ce cours. relecture d’une des premières

4

Sommaire

Première partie :L’ère préindustrielle Chapitre 1 : Du néolithique à la révolution industrielle Chapitre 2 : Les idées économiques dans l’antiquité et au moyen-âge Chapitre 3 : La période mercantiliste Chapitre 4 : Les physiocrates Deuxième partie : La révolution industrielle Chapitre 5 : La révolution industrielle Chapitre 6 : Les économistes classiques Chapitre 7 : Les économistes socialistes Chapitre 8 : Lesnéo-classiques Troisième partie : La crise du capitalisme Chapitre 9 : De la Belle époque à la crise de 1929 Chapitre 10 : La pensée économique dans l’entre-deux guerres Quatrième partie : De l’Etat providence à la mondialisation Chapitre 11 : L’évolution économique depuis 1945 Chapitre 12 : Les théories macroéconomiques contemporaines Bibliographie

5

Première partie L’ère préindustrielle

6 Chapitre 1 Du néolithique à la révolution industrielle

« Necessity is the mother of invention » (Richard FRANCK, Northern Memoirs, 1694), en exergue de l’ouvrage de Julian L. SIMON, The Ultimate Resource (Princeton University Press, 1996)

0 - Introduction 1 - La révolution néolithique 2 - L'antiquité : les civilisations de l'écriture et de la monnaie A - La Mésopotamie, héritière de la...
tracking img