Histoire des femmes

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 14 (3355 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Histoire

Des

Femmes

Sommaire

Le travail 3
Du droit au travail aux droits du travail, une histoire non achevée 3
Les femmes ont toujours travaillé et ont toujours été nombreuses à le faire. Contrairement aux idées reçues, le travail des femmes n'est pas d'origine récente et son développement n'a pas été linéaire. Son histoire met en évidence l'alternance de périodes favorables,durant lesquelles le statut et les droits des femmes progressent, et de périodes de régression ou sont remis en question non seulement les droits des travailleuses mais aussi leur droit au travail. 3
Le travail des femmes, un droit fortement contesté. 3
Les salaires féminins sont misérables. 3
A la fin du XIXème siècle, le travail des femmes est visible et intégré au développementéconomique. 3
Des lois pour protéger les femmes ou les écarter du marché du travail ? 4
Qu’est ce qui empêchait la Femme d’avoir ses droits ? 4
Quand on a besoin des femmes leurs droits progressent 4
En 1965, les femmes mariées sont enfin considérées comme des travailleuses à part entière. 5
Les avancées de la condition des femmes du travail sont le fruit de leur mobilisation. 5
La notionde salaire féminin est officiellement supprimée en 1945. 5
CHANEL 6
Les Suffragettes (1903-1918) 9
Quinze années d’une lutte acharnée 9
Au delà du droit de vote des femmes 10
Un reportage 11

Le travail

Du droit au travail aux droits du travail, une histoire non achevée

Les femmes ont toujours travaillé et ont toujours été nombreuses à le faire. Contrairement aux idéesreçues, le travail des femmes n'est pas d'origine récente et son développement n'a pas été linéaire. Son histoire met en évidence l'alternance de périodes favorables, durant lesquelles le statut et les droits des femmes progressent, et de périodes de régression ou sont remis en question non seulement les droits des travailleuses mais aussi leur droit au travail.

Le travail des femmes, un droitfortement contesté.

Si au XIIIème siècle, les femmes peuvent exercer divers métiers (médecins, meunières..), leur progressive exclusion des métiers prestigieux et rémunérateurs annonce la remise en cause de cette relative liberté. Sous la Renaissance, les hommes prennent la direction des corporations féminines. En 1675, il n'en existe plus que trois: lingères, bouquetières et limières-chanvrières.Les salaires féminins sont misérables.

Au XVe siècle, ils représentent la moitié du salaire masculin. Cent ans plus tard une journalière gagne les 2/5 de ce que gagne un journalier ! Il existe alors deux salaires, le salaire masculin et le salaire féminin, toujours inférieur au premier.
Au XVIIIe siècle, le travail féminin à l'extérieur du foyer est assimilé à la prostitution. Le travailà domicile est vivement encouragé. L'exploitation est aussi grande qu'à l'extérieur mais la moralité est sauve: la femme reste chez elle.

A la fin du XIXème siècle, le travail des femmes est visible et intégré au développement économique.

En 1906, 44,8 % des femmes sont actives.

La plupart forment une main d'œuvre très exploitée. Leur situation heurte la conception dominante du rôlesocial de la femme. Épouse et mère avant tout, c'est sur elle que repose l'équilibre familial. Voire celui de la société tout entière. Le travail salarié, par sa dureté et son caractère anti-naturel menace cet équilibre.

Par ailleurs, ouvrières et employées sont des concurrentes pour leurs homologues
masculins. Philanthropes et socialistes souhaitent alors interdire ou limiter le travail desfemmes. Sous le couvert d'arguments humanitaires, leur objectif est de dévaloriser le travail féminin pour privilégier l'emploi masculin et favoriser le retour au foyer des femmes.

Des lois pour protéger les femmes ou les écarter du marché du travail ?

Un arsenal de lois, dites sont alors votées au nom de la spécificité biologique et du rôle social des femmes. En 1874, interdiction du...
tracking img