Histoire des maillots

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1527 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le consensus est unanime : le pire maillot de football jamais créé est le Rodeo Fringe. Instantanément identifiable à ses immondes franges en cuir, il fut porté par les éphémères Colorado Caribous en 1978 (club de NASL formé et déformé cette même saison). In-dé-trô-na-ble. Censé évoquer l’esprit conquérant des pionniers de la conquête de l’Ouest, il fait davantage penser à une tenue queporteraient les coquines du Bunny Rabbit Ranch d’un bled paumé du Nevada. La photo d’équipe est impressionnante.





Néanmoins, ne nous gaussons pas trop. Des horreurs, le football anglais en produisit aussi des wagons, surtout dans les années 90, la décennie de tous les massacres. Au cours de cette longue série qui promet d’être fertile, nous présenterons et analyserons des dizaines de spécimenstous plus affligeants les uns que les autres. Mais avant de plonger dans le Hall of Shame du maillot anglais, un peu de culture, c’est douloureux mais nécessaire. Première partie : historique du maillot anglais de la période amateur jusqu'aux années 20.



La période amateur

Avant le professionnalisme (officialisé par la Football Association en 1885), le cas du maillot est simple. Soit leclub est affilié à une université ou école privée, et il arbore alors fièrement les couleurs de l’établissement huppé; soit c’est un pur produit de la classe ouvrière et les joueurs portent ce qui leur tombe sous la main ou ce qu’un commerçant généreux veut bien donner. Immanquablement, cette dernière approche se traduit par une absence d’harmonisation des couleurs, tailles, matériaux… Souvent, onne se reconnaît entre coéquipiers que grâce à la couleur de la casquette portée sur le crâne! (le jeu de tête n’existait pas). On joue tout habillé (pantalons longs) afin d’éviter les blessures, les soins étant problématiques.



En 1879, Bukta, le premier fabricant de maillots, voit le jour à Manchester, ancienne place forte du textile anglais. Cette société va s’attacher à harmoniser lagamme des tenues. En effet, l’ère pré-professionnelle, dominée par les toffs (la bourgeoisie), s’est caractérisée par un foisonnement de couleurs et de styles (les établissements scolaires, aisés, aiment se montrer). Cette galerie des Eminent Victorians vaut le coup d’œil (notez le maillot de Hackney Black Rovers, avec tête de mort et ossements !).









Les débuts duprofessionnalisme

Contrairement aux écoles privées qui ont grandement contribué au développement du football et influencé les clubs amateurs (voir ici) les premiers clubs professionnels sont démunis. Économies obligent, les maillots ne peuvent plus faire dans la fantaisie. Ils seront soit unis (plain), à rayures (striped) ou à bandes (hooped).
Peu à peu, les styles se diversifient et certains maillotscomportent deux ou quatre sections bien distinctes (halved et quartered), tel celui de Newton Heath, l’ancêtre de Manchester United (vert et jaune). Aujourd’hui, le seul survivant du style halved est Blackburn Rovers. Les Pirates de Bristol Rovers (D3) étant eux les dignes et uniques représentants du quartered.



La grande majorité des clubs porte donc des couleurs primaires, unies ou dans destons bicolores contrastés, sans signe distinctif. Le choix des couleurs s’est souvent imposé de lui-même. Si le voisin porte du bleu, on choisit le rouge. Certains clubs optent pour les couleurs dominantes du blason de la ville ou région. L’éclairage n’étant encore qu’un doux rêve d’utopiste (il faudra attendre les Fifties pour que la lumière soit) et les affluences croissant rapidement, il s’agitsurtout pour les clubs de bien faire ressortir les couleurs pour le "confort" des spectateurs. Ces derniers assistent en effet aux matches dans des conditions difficiles… et parfois assez obscures!





1890, les premières évolutions majeures

En septembre 1890, à la suite d'un malheureux clash de couleurs lors d’un Wolves–Sunderland (les deux équipes sont en rouge et blanc!), il est...
tracking img