histoire des religions

Pages: 40 (9891 mots) Publié le: 21 novembre 2014






















Histoire des religions





Chapitre 1 : La chrétienté au début du XVIe siècle


I. La diversité géographique

1/ A peu de choses près, le christianisme est européen. Il y a cependant quelques exceptions :
Il y avait eu des chrétiens schismatiques en Asie : les chaldéens (c’est-à-dire des nestoriens, croyant en la double nature du Christsans union de sa personne) en Mongolie et en Chine, mais qui disparaissent aux XIVe-XVe siècles ; dans le Proche-Orient, qui ont presque tous disparu au XVe siècle ; au Sud de l’Inde, sur la côte de Malabar, formant la seule communauté encore importante (on les appelle « chrétiens de Saint-Thomas »). Il y a également les coptes (des monophysites, croyant que le Christ n’a qu’une nature qui estdivine) en Nubie (où ils tendent à disparaître), en Egypte, surtout en Ethiopie. Il y a également des jacobites (monophysites) en Syrie, mais très peu nombreux.
En Afrique des tentatives missionnaires des Portugais ont eu lieu dans la deuxième moitié du XVe siècle. Mais, à part les esclaves ramenés en Europe, il y a très peu de résultats. Des espoirs apparaissent cependant au Bénin et surtout auCongo.
En Amérique espagnole, l’évangélisation débute tout juste, la première messe est dite en 1494 à Hispaniola (Haïti).

2/ En Europe coexistent plusieurs christianismes :
L’Est est orthodoxe : c’est le cas du Grand duché de Lithuanie (qui recouvre l’Ukraine, l’Est de la Pologne…), de l’Est du royaume de Pologne, de la Moscovie. Le centre en est la métropole de Moscou, qui se veut héritièredu patriarcat de Constantinople (le patriarcat de Moscou ne sera reconnu qu’à la fin du XVIe siècle)
Le Sud-Est est également orthodoxe, mais est placé sous domination turque. Le patriarche est à Constantinople, prise par les Turcs en 1453. Le sultan conserve cependant les structures de l’Eglise en les contrôlant étroitement. Il se produit dans ces régions une islamisation très inégale, forte enBosnie et en Albanie, plus faible ailleurs.
Tout le reste de l’Europe dépend de Rome, à l’exception de la Bohême, où les catholiques cohabitent avec les utraquistes (héritiers de l’hérésie hussite : ils veulent une Eglise plus pauvre et la communion sous les deux espèces) et leurs dissidents, l’Unité des Frères (qui insistent sur la Bible seule et rejettent la Tradition).

II. Qu’est-ce quela chrétienté ?

Nous nous en tiendrons à la chrétienté occidentale. Il s’agit d’une notion religieuse très courante, qui s’oppose aux païens, présents sur les frontières du Nord-Est et dans les terres nouvellement découvertes des autres continents ; aux juifs, « ennemis de l’intérieur », vivant en petites communautés, en butte à l’hostilité des chrétiens fervents, et qui ont été expulsés en 1306puis 1394 de France, au XVe siècle des villes et Etats d’Allemagne, en 1492 d’Espagne (certains se sont convertis et suscitent la méfiance, voire la peur et donc l’hostilité) ; à l’Islam d’Espagne (la reconquista ne se finit qu’en 1492) et surtout aux Turcs, très menaçants au Sud-Est : ils envahissent la Syrie et l’Egypte en 1517, Rhodes en 1521, ils prennent Belgrade en 1522, remportent lavictoire de Mohacz qui leur ouvre la plaine de Hongrie en 1526, ils sont devant Vienne en 1529 ; aux orthodoxes enfin : une union avait été conclue à Florence en 1439 mais elle avait été refusée par la population grecque et la chute de Constantinople en 1453 lui enlève toute raison d’être ; on se méfie beaucoup de ces chrétiens pas comme les autres, en particulier des Moscovites.
Mais c’est aussi unenotion politique. Pourtant, la chrétienté n’a pas d’expression politique unique. C’est traditionnellement le rôle de l’Empire en lien avec la papauté. Mais cela ne fonctionne plus depuis la lutte du Sacerdoce et de l’Empire. L’Empire est d’ailleurs politiquement très affaibli, aussi bien de l’intérieur que face à l’émergence de royaumes de plus en plus puissants (France, Angleterre, etc.). Il...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Histoire des religions
  • Histoire des religions
  • Histoire des religions
  • Histoire des religions
  • Histoire et religion
  • Histoire des religions
  • Histoire des religions
  • Philosophie et histoire des religions

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !