Histoire des to

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 81 (20229 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
L’HISTOIRE DES TEXTES OFFICIELS ET LEUR UTILISATION
ECRIT I I] INTRODUCTION II] LES MINISTERES DE L’EP AU XIX ET XXème SIECLE - De la IIIème République à 1918 - L’entre-deux-guerres - Vichy (1940-1944) - l’EP pendant la IV République - l’EP pendant la V République III] CONCLUSION ECRIT II : I] INTRODUCTION II] LE SYSTEME EDUCATIF III] LES TEXTES CONCERNANT L’EPS IV] CONCLUSION

L’HISTOIRE DESTEXTES OFFICIELS ET LEUR UTILISATION
ECRIT I I] INTRODUCTION Dire que l’histoire se réfère au temps est une évidence. Lorsque l’on repère les dates de parution des I.O, relatives à l’EP (1923, 1938, 1941, 1945, 1959, 1967, 1985, 1995), il est aisé de constater qu’elles correspondent à des changements de régime ou de majorité politique, ce qui implique de nouveaux choix de société, de nouvellesfinalités, de nouvelles conceptions. Ou bien qu’elles s’imposent du fait même de contraintes militaires, sociales, sanitaires (1880,1923, 1945). Ou encore qu’elles fassent l’objet d’une lutte, d’un affrontement entre deux personnes aux idées différentes (1962, 1967). Pourtant, l’EP a aussi manqué plusieurs rendez-vous avec l’histoire : - entre 1887 et 1889, une série de circonstances auraient pudécider d’une mutation profonde des finalités, des programmes et des conceptions de l’EP. La campagne des hygiénistes, quelques découvertes scientifiques, la campagne de presse de P de Coubertin, ont conduit le Ministre de l’Instruction Publique à s’interrésser à la mode des jeux et des sports. - de même, on peut dire que les élections législatives d’avril et de mai 1936 offraient une conjoncturepolitique favorable à une transformation de l’EP. En dépit de quelques décisions (BSP en 1937, l’OSSU en 1938) force est de constater que l’intérêt manifesté par le Front Populaire pour le sport de masse ne débouche sur aucune décision durable quant à son intégration dans les programmes d’enseignement. Ce document ne prétend nullement l’exhaustivité, mais constitue un repère pour tenter d’analyser etde comprendre les textes officiels. Ces derniers se trouvent au carrefour d’influences multiples et sont le miroir de l’évolution de la société, de l’école et de notre discipline. Pour reprendre une phrase chère à Bourdieu, les instructions sont investies : « d’une force qu’elles tiennent du groupe même sur lequel elles l’exercent ». II] LES MINISTERES DE L’EP AU XIX ET XXème SIECLE : - De laIIIème République à 1918 : On peut remarquer une promulgation de nombreux textes venant du Ministère de l’Instruction Publique. * La loi Falloux en 1850 qui propose de rendre la gymnastique facultative dans les écoles primaires. En 1851, elle devient matière d’enseignement. Elle n’est pas encore obligatoire, mais réservée aux communes riches, capables de lui accorder des crédits de fonctionnement. *La circulaire de 1854 intégrera la gymnastique dans les lycées de l’Empire. * En 1868, V. Duruy alors Ministre de l’I.P, charge une commission, présidée par le Dr Hillairet (1) et Connaissances annexes 1), d’établir un état des lieux très précis de l’EP. * La loi George 1880 (Jules Ferry Ministre de l’Instruction publique): on peut penser qu’elle est une réaction de la défaite de Sedan(que l’onattribue aux instituteurs), et qu’elle amorce la réforme du service militaire (qui deviendra obligatoire entre 1868 et 1889) et la formation des futurs républicains en les soumettant à l’ordre militaire qui transparaît dans la gymnastique. Pour le sénateur George, la gymnastique doit se faire à la place des heures d’études et non des récréations. Par contre la gymnastique féminine est écartée fautede maîtresses assez qualifiées. Il est tout de même souligné de leur en faire faire, puisqu’elles seront amenées à être de futures mères responsables de la nouvelle génération. Cette loi s’inscrit dans une époque dominée par les militaires (d’ailleurs si l’EP dépend officiellement du Ministère de l’IP, c’est le Ministère de la guerre qui rétribue une grande majorité des personnels). Si...
tracking img