Histoire du capitalisme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 60 (14757 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Histoire du capitalisme

1

Histoire du capitalisme
La question du commencement de l'histoire du capitalisme, de ses origines, a été source de débats sociologiques, économiques et historiques depuis le XIXe siècle. Pour Karl Marx, ce système de production, symbole du triomphe de la bourgeoisie sur la noblesse, ne serait qu'une étape dans l'histoire de l'humanité, caractérisée par la luttedes classes, et serait condamné à être renversé par le prolétariat. Les sociologues allemands du début du XXe siècle ont quant à eux mis en avant des explications culturelles et religieuses pour expliquer son émergence, Werner Sombart l'associant à la mentalité juive, Max Weber à l'éthique protestante. Plus récemment des historiens, tel Fernand Braudel, se sont intéressés à l'évolution dans le tempslong de cette « civilisation », en faisant remonter ses racines au Moyen Âge. L'histoire du capitalisme soulève de nombreuses polémiques, sujets de confrontation entre les grands courants politiques et économiques : impérialisme, colonialisme, inégalités, crises économiques, exploitation, mais aussi démocratie, liberté, développement, richesse et abondance sont autant de termes et concepts maniéspar les auteurs qui ont étudié le sujet.

Les origines d'une civilisation
Le capitalisme médiéval
Pour Fernand Braudel (la Dynamique du capitalisme, 1985), le capitalisme est une « civilisation » aux racines anciennes, qui a déjà connu des heures prestigieuses attestées par le rayonnement des grandes cités-États marchandes : Venise, Anvers, Gênes, Amsterdam, etc. mais dont les activitésrestent minoritaires jusqu'au XVIIIe siècle. Werner Sombart (Le Capitalisme moderne, 1902) date quant à lui l'émergence de la civilisation bourgeoise et de l'esprit d'entreprise du XIVe siècle, à Florence. Commerce médiéval
Le Grand Canal à Venise, par Turner (v. 1835)

Comme le montre Braudel, on trouve dès le Moyen Âge des premières manifestations du capitalisme commercial en Italie et auxPays-Bas. Le commerce maritime avec l'Orient, suite aux croisades, a enrichi les cités italiennes, tandis que les Pays-Bas, à l'embouchure du Rhin, font le lien entre l'Italie et l'Europe du Nord dominée par la ligue hanséatique. Dans les grandes cités, les marchands de draps et de soieries adoptent des méthodes de gestion capitalistes. Ils effectuent des ventes en gros, établissent des comptoirs etvendent leurs produits dans l'ensemble des grandes foires européennes. Ils se fournissent en matières premières aussi bien en Europe qu'au Levant. Dans cette époque troublée du Moyen Âge, ils règlent leurs paiements par lettres de change, moins dangereuses que le transport de métaux précieux. C'est donc logiquement que se développent, en parallèle du capitalisme commercial, les premières activitésbancaires du capitalisme financier : dépôts, prêts sur gage, lettre de change, assurance pour les navires.

Histoire du capitalisme

2

Ces capitalistes s'enrichissent si bien qu'ils étendent leur emprise économique sur l'ensemble de l'Occident chrétien, créant ainsi ce que Braudel appelle une « économie-monde ». Dans son analyse, Braudel distingue l'« économie de marché » du capitalisme, cedernier constituant une sorte de « contre-marché ». Selon lui, l'économie Venise, centre d'une « économie-monde » à la fin du Moyen Âge de marché (c’est-à-dire l'économie locale à cette époque) est dominée par les règles et les échanges loyaux, parce que soumise à la concurrence et à une relative transparence, le capitalisme tente de la fuir dans le commerce lointain afin de s'affranchir des règleset de développer des échanges inégaux comme nouvelles sources d'enrichissement. On peut remarquer que dès l'Antiquité, des systèmes identiques avaient étés mis en place par les Phéniciens, les Grecs, les Carthaginois, les Romains. Ces systèmes étaient toutefois davantage marqués par l'impérialisme et l'esclavagisme que par le capitalisme. À travers le monde, d'autres formes de capitalisme...
tracking img