Histoire du droit de la famille

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 86 (21430 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction :
La personnalité juridique c’est la qualité d’exercer et de jouir des droits et des obligations et en principe chez les êtres humains, cette personnalité commence à la naissance et se termine au décès. En fait, avec le temps, cette règle a connu des atténuations dans l’intérêt de l’enfant et puis aussi dans l’intérêt des héritiers. Cela veut dire que le seul fait de la naissanceou de la mort ne suffit pas à donner ou à éteindre la personnalité. La personnalité juridique doit être clairement dissociée de la capacité juridique. En effet, tous les êtres humains disposent de la personnalité juridique mais ils ne disposent pas pour autant de la capacité juridique. Cela a été vrai pendant très longtemps pour la femme mariée. Certaines personnes ne disposaient pas de la mêmecapacité que les autres personnes ou n’en disposaient pas comme les esclaves.
Quant à la famille, il y a eut des évolutions substantielles. Au cours de l’histoire on est passé d’une famille à un sens large et plus on avance dans le temps plus on assiste à un éclatement de la famille pour arriver aujourd’hui parfois à une seule femme et son enfant. La famille qu’autrefois considérée comme unmodèle unique selon le modèle romain, s’est peu à peu construite sur la diversité. C’est le passage d’une famille traditionnelle à des familles recomposées. Jusqu’à la révolution française on n’a qu’un seul modèle de la famille. Plus de stabilité en droit de la famille qu’en droit des personnes. Dans cette famille deux types de lien : la parenté qui repose sur les liens du sang et l’alliance entre unconjoint et les parents de l’autre conjoint. Jusqu’à des époques très récentes, la question d’amour n’existait pas dans le mariage. C’est vrai que les romains évoquent l’affection maritalis, l’amour conjugale mais uniquement pour désigner la volonté des époux de s’unir. D’ailleurs, ce n’est qu’au 12ème siècle qu’on commence à parler d’amour dans les relations conjugales. Qu’est ce qui comptefinalement ? C’est la création d’une famille, voire pour l’Eglise la procréation, et si possible dans le cadre d’une bonne entente entre les époux et aussi dans le cadre d’une bonne entente avec les proches. C’est quasiment toujours le père qui choisit la femme de son fils et très souvent conformément à ses intérêts pécuniaires. Le mariage c’est avant tout une question de famille. On nourrit une certainehostilité au mariage d’affiliation car on considère que les jeunes changent trop souvent d’humeurs. Cette conception va néanmoins évoluer à partir du 18ème siècle avec la philosophie des Lumières qui donne la priorité à l’individu sur le collectif et c’est véritablement à partir de là qu’on intègre l’amour dans les relations conjugales avec des exigences nouvelles. Tout d’abord,l’affranchissement de l’influence du groupe. Les époux se choisissent. On s’oppose au poids des familles. Il y aussi l’idée de l’intimité du couple. Il faut à tout prix éviter l’ingérence d’un élément extérieur dans la vie du couple. L’intérêt pour le lignage petit à petit disparaît. Autrefois, il y a avait un très grand respect pour les anciens et aujourd’hui il tend à disparaître.
Le monde romainL’influence germanique Période qui aujourd’hui encore est assez mal connue. Elle va durer du 5ème siècle jusqu’au 10ème siècle avant le début du Moyen-âge. Période franque avec deux grandes dynasties celle des mérovingiens avec Clovis et celle des carolingiens avec Pépin Le bref et Charlemagne. La particularité de cette période c’est que viennent s’ajouter au droit romain des cultures tout à faitdifférentes qui viennent des populations germaniques. Il s’agit de populations scandinaves qui petit à petit sont descendues vers l’Europe pour donner naissance à un nombre très important d’ethnies germaniques avec de très grandes particularités. Avec le temps, les romains ont laissé faire les germains et les ont même intégrés dans leur société en leur donnant des terres. Avec le temps, les...
tracking img