Histoire du droit l2

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 86 (21498 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
HISTOIRE DES INSTITUTIONS

Section 2 : De l'élection présidentielle au coup d'Etat

En instaurant le suffrage universel, la Constitution de 1848 ne contrôle plus le cours des événements. Elle se soumet au caprice de l'électorat. C'est une double surprise qui attend la Seconde République puisque le législatif est nommé par la droite et l'exécutif confié à Bonaparte. L'entente estimpossible entre ces deux corps. Un conflit éclate et conduit au coup d'Etat du 2 décembre 1851.

I - Les surprises du suffrage universel

A - L'élection présidentielle

Cette élection se déroule les 10 et 11 décembre 1848. Elle a lieu avant celle des députés car il faut sortir de l'Etat d'exception et de la quasi dictature qu'exerce le général Cavaignac depuis juin 1848. Cinq candidats mènentcampagne, ce qui est un nombre inférieur à ce qu'espéraient les constituants dont l'objectif est de remettre en cause la légitimité du futur Président :

le premier à se manifester est Lamartine : il a oeuvré pour le légalisme républicain sous le gouvernement provisoire en luttant contre la dictature du salut public. Il est le premier à avoir réclamé le suffrage universel. Mais il s'illusionne surses chances de succès car il est inconnu par la plupart des français, le gouvernement provisoire n'ayant pas duré suffisamment longtemps ;

le général Cavaignac, homme de droite et principal adversaire de Lamartine : il est populaire car il a ramené l'ordre à Paris. Mais il est incapable de rallier à lui les républicains de gauche, et encore moins les socialistes, puisqu'il passe pour unpersonnage trop autoritaire.

la gauche a deux candidats : un modéré, Ledru-Rollin, et Raspail, en prison lors de l'élection présidentielle pour l'avoir soutenue. L'opinion publique ne veut pas entendre ce socialiste en raison de son traumatisme dû aux événements de juin 1848 ;

le dernier personnage à se présenter est Louis Napoléon Bonaparte : connu pour avoir manqué ses deux coups d'Etat sous laMonarchie de Juillet, il n'est rattaché à aucune tendance politique mais jouit du prestige de son nom, seule chose que les français, bercés par les légendes napoléoniennes, vont retenir.

Le taux d'abstention est relativement faible. Les résultats étonnent la classe politique. Au premier tour, alors qu'il faut la majorité absolue des voix, Bonaparte obtient 74,2% des suffrages exprimés. Ilréussit ce à quoi aspireront tous les hommes politiques par la suite. Il est parvenu à fédérer sur son nom le vote conservateur de la France rurale ainsi que les voix de gauche des républicains et progressistes, soit les milieux ouvriers et urbains. Il a été plébiscité. Sa légitimité est écrasante et lui permet d'agir au nom du peuple. Les constituants perdent ainsi leur pari puisqu'ils pensaientqu'il serait mal élu et par conséquent inféodé par l'assemblée nationale.

B - Les élections législatives

Ces élections se déroulent les 13 et 14 mai 1849 et sont marquées par un taux d'abstention accru (près de 32%) Elles se traduisent par un écrasement du centre. Les républicains modérés sont largement battus. La victoire appartient à la droite, c'est-à-dire les républicains conservateursou la République de l'ordre, qui obtient 450 sièges. La gauche s'en sort correctement dans ses élections, notamment grâce à son alliance avec les socialistes, et obtient 210 sièges. C'est la première fois que les socialistes participent à la démocratie républicaine.
Le parlement veut donc gouverner par la droite, élisant immédiatement comme président de Chambre Dupin aîné, ancien avocat de LouisPhilippe et ancien président de la Chambre des députés sous la Monarchie de Juillet. En principe élu pour trois mois, ce président conserve ses fonctions jusqu'au 2 décembre 1851. Le suffrage universel ne fait donc que reconduire la Chambre des députés existant sous la Monarchie de Juillet, élue au suffrage censitaire.

La cohabitation s'avère donc houleuse entre un président issu de...
tracking img