Histoire du droit

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 109 (27017 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
-matière que l’on va étudier ce semestre ainsi que le prochain.
-est complexe car demande beaucoup de connaissances et elle est abstraite.
-travail personnel demandé lors d’incompréhensions.
-cours sert tout au long du cursus universitaire : culture générale et base des connaissances juridiques, donc travail à long terme.
-cours à la conjoncture de plusieurs manuels.

Ce doc (envoyé le 04février 2010 au soir) comporte le plan du cours, une bibliographie « fleuve », …

L’historien est relativement neutre
La science historique est une tentative de lecture du décryptage des éléments passés retranscrits dans notre actualité.
La lecture des éléments dans la bibliographie est importante pour cause de connaissances importantes.

C’est un cours en deux temps (donc deux semestres).Genèse de l’Etat et des institutions occidentales en Antiquité et le MA , puis fin du MA, avec l’ancien régime au 3ème semestre.

Introduction :

L’Etat « status » qu’on va tenter de replacer dans une vision transversale et dynamique de la jeunesse de l’Etat moderne. L’Etat est institution étrange, c’est un concept étrange et complexe, il est dans la tradition française (tous les françaissont gouvernants et se réunissent pour donner leurs opinions sur le plan politique) et on a du mal à le définir.
L’Etat : idée de pouvoir efficace et souverain, ainsi que exclusif de toutes autres dormes de subordination, légitime. (cf. Lévi-Strauss, Simone Veil sur les ? de la légitimité de l’autorité) L’Etat pose aussi des ? de participation plus ou moins démocratique à la conduite de la viepolitique, transposition de la volonté générale. l’Etat de droit est une notion centrale, î a ces règles constitutionnelles qui contraignent l’action de l’Etat. Mais l’idée de l’Etat est l’institution est une ambigüité car l’Etat n’est qu’une fiction, l’Etat n’existe que parce que nous y croyons. C’est un consensus, c’est une donnée culturelle, il conditionne notre vie mais il nous paraitlégitime, l’Etat est partout. Quand on critique, c’est la politique et non la légitimité de l’Etat. C’est donc une parfaite abstraction et c’est le produit dune aventure historique et nationale.
Nous sommes le produit d’une histoire et du culturel. Et on véhicule cette culture.

Question de qu’est ce que l’Homme ? Aristote : idée binaire, acquis ou inné (génétique et le culturel qui est le produitd’éducation). A l’époque, on appelait cela nomos et physis càd du physique et des normes.

Notre conception de l’Etat est un acquis purement culturel (nous sommes tous les mêmes comme se nourrir mais pas les mêmes structures sociales) mais les institutions varient d’où la diversité de la culture comme la définition de ce qui est juste ou injuste est spécial dans chaque culture.

Notre manière deconcevoir l’Etat est le produit d’une aventure occidentale de 25 siècles. L’Etat est le produit d’une aventure nationale et local (Chine et Japon : pas besoin de justice pour régler les conflits). Tout ne s’explique pas par l’histoire mais peut être expliqué partiellement sur nos institutions.

On va essayer de comprendre la spécificité française ou occidentale de l’Etat par l’Homme.

Au 4èmeet 5ème siècle de notre aire avec la période des romains, la culture occidentale va naitre sur le plan juridique dune fusion entre les traditions romaines et germaines. A travers cette fresque, nous poursuivrons l’histoire l’Etat jusqu’en l’an 1000.
Et nous essayerons les vicissitudes que l’Etat traverse et de le comprendre. L’Etat n’est pas linéaire, au début il s’était effondré et lescontemporains du 7 et 8èmes ne connaissaient pas le concept de l’Etat.
A travers cette longue période, l’Etat s’effondre puis laborieusement il va se reconstruire puis se consolider et s’étirer pendant plus de 1000 ans.
La civilisation latine n’est pas spécifiquement française. C’est un processus même plus qu’européen.

A la veille de 1789, l’Etat tel que nous le connaissons aujourd’hui est...
tracking img