Histoire du droit

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 83 (20665 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
INTRODUCTION

Section I - Impression immédiate.
1 .Impression d’une présence directe des RI dans la vie individuelle et collective
Relations pacifiques plan des conflits et des catastrophes, prise de conscience de l’interdépendance appelée village international.
2 .Différence de nature et deux types de groupes
Société interne (homogène) et internationale (plus hétérogène malgré lamondialisation, société segmentée).La fusion est une illusion car on y exerce des activités o ù l’on résonne international alors que l’on vit dans une société interne.
3 .Au cœur de cette différence, une institution:l’État avec un double visage
Lié à la société interne et internationale, il est le cadre d’organisation des sociétés internes et premier des institutions internationales.
L’Étatest une expression juridique d’une société (interne) mais aussi cadre organisateur de l’ensemble des sociétés.
L’État est fondé sur le principe de légitimité qui justifie sa souveraineté, opacité d’auto-organisation et de capacité de régulation juridique de sa population et de son territoire. Sur le plan international il y en a une multiplicité où le monopole devient concurrence, l’unicité devientpluralité et supériorité.
4 .Sur le plan international, des changements difficiles à maîtriser
Sur le plan interne, les changements sont assurés par les appareils de l’État et des procédures (élection..).Mais sur le plan international, il n’y a pas de désignation, d’instances régulatrices supérieures aux États. Les procédures de changement sont plus faibles et reposent sur la négociation etcela a pour résultat des changements se déroulant dans le désordre, la violence d’où des guerres. Les changements pacifiques reposent sur un processus volontaire et l’on vit encore avec l’héritage de ce qui a été fait.
.Dans la société internationale il y a malgré tout des éléments d’originalité et de stabilité => Pour l’État en tant que forme d’origine politique et sociale possède une remarquablestabilité. Plus d’organisation interne que d’évolution d’où une société internationale plus conservatrice. Pour la puissance, principe organisateur de la société internationale d’où régulatrice .Puissance essentiellement canalisée aux États permettant de résoudre les conflits .Les négociations et modalités des États sont des machines à négocier, les négociations permettent de prévenir lesconflits voire les régler.

Section 2 - Approche des relations internationales.
§ 1 - Analyses classiques.
.L’international a longtemps été limité car on connaissait mal l’étranger. On a d’abord eu des réflexions sur l’organisation des sociétés internes (Montesquieu) même s’il y a des textes sur les sociétés internationales.
.Malgré tout les approches remontent à l’Antiquité => impositionde deux figures:Hérodote qui a fait des études sur les sociétés connues mais mythiques et Thucydide qui cherche ce qui est en dehors du monde grec.
.Émergence progressive d’une approche des RI =>Machiavel, Kant, Smith et Clausewitz qui ont fait des ouvrages de réflexion sur les dimensions juridiques, économiques....

§ 2 - Recherches contemporaines.
Les RI acquirent uneautonomie au XIXeme siècle et un statut universitaire au XXeme.
A/Les écoles américaines.
.Aujourd’hui suprématie indéniable
Centre de recherche attaché aux universités et un croisement entre experts et politiciens, financés par des fonds privés d’où indépendance des chercheurs et pluralité de recherches, fluidité. Les USA ont connu une très grande montée en puissance d’oùproblème de définir une politique extérieure avec une responsabilité mondiale et ont du trouver un vivier intellectuel. Il y a un débat intellectuel permanent permis par une liberté individuelle, une augmentation d’apport d’intellectuels étrangers avec l’immigration.
.Suprématie de la recherche qui ne débouche pas sur un courant dominant du droit international peu développé aux USA.
Pendant la...
tracking img