Histoire du rap rapport entre le rap et la poésie.

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1611 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
HISTOIRE DU RAP

Le rap (Rhythm And Poetry ou Rage Against Police) est une expression vocale sur fond musical appartenant au mouvement culturel Hip-Hop, apparu au début des années 1970 aux États-Unis.
MC's, (Master of Ceremony ou Microphone Controller) servaient juste à soutenir les DJ's, et les parties rappées étaient simplement appelées MC-ing (emceeing).
Le rap a débuté aux États-Unis à lafin des années 70. Le rap comme le reste de la culture hip-hop cumule un aspect festif, hédoniste et un aspect contestataire. Les thèmes abordés varient selon les genres et ont évolué selon les époques.
Le rap s’inspire de la soul et du funk par ce fait, les textes de rap s’inspire de la vie de tout les jours, de l’amour du sexe
Ce style a été amené de manière prédominante par les musiquessoul et funk, Dans les années 1960 et 70, James Brown jette les bases sur lesquelles sera fondé le rap : une musique rythmée (ses enregistrements sont encore aujourd'hui une source de samples inépuisable pour les DJ), un style de chant saccadé, parfois parlé ou crié et des textes véhiculant une forte identité et des revendications sociales ou politiques (en particulier Say It Loud, I'm Black And I'mProud qui devient un véritable hymne de la communauté noire américaine).
Peu de temps après, la boite à rythme va faire son apparition (appelée en anglais beat box ou drums machines). Elle contient des sons prédéterminés tels que des cymbales, des grosses caisses, des caisses claires, des toms.
FLOW :
Le "flow" est un terme inventé par le rappeur Rakim, et qui signifie la manière dont lerappeur chante. En effet, une même phrase peut être rappée d'un nombre infini de manières. Il est en général plus rapide et plus rythmé que les autres types de chant. Le flow peut se concentrer sur le rythme, se rapprocher de la parole ou plus rarement d'une mélodie
EX : SINIK en France, possèdent un flow strictement linéaire (lorsque le rappeur place systématiquement le même nombre de syllabe,souvent 4, par pulsation, ce qui est souvent perçu comme étant répétitif et monotone). Dernièrement, T.I. est revenu à ce genre de flow, notamment dans le très populaire Live your Life (featuring Rihanna), qui sera néanmoins numéro 1 U.S
HISTOIRE :
La première chanson de ce genre est The Message écrite et chantée par Grand master Flash en 1979, des textes contre la police, la politique etc.
Lessujets abordées dans cette chanson son dénonciation descriptions des problèmes sociaux tels que l'homophobie, le racisme, la pauvreté, le chômage, l'exclusion.
Paroles :
Broken glass everywhere
People pissing on the stairs, you know they just don't care
I can't take the smell, I can't take the noise no more
Got no money to move out, I guess I got no choice
Rats in the front room, roaches inthe back
Junkies in the alley with the baseball bat
I tried to get away, but I couldn't get far
Cause a man with a tow-truck repossessed my car

Traduction:

Du verre cassé partout
Des gens pissent sur l'escalier, tu sais ils n'en n'ont rien a faire
Je ne peux plus supporter l'odeur, je ne peux plus supporter le bruit
Je n'ai pas d'argent pour déménager, je suppose que je n'ai plus lechoix
Des rats dans la pièce d'en face, des blattes derrières
Des Junkies(1) dans le couloir avec une bat de base-ball
J'essaie de m'en aller mais je ne pourrais pas aller loin
Car un homme avec une remorque a saisi ma voiture

L’AGE D’OR DU RAP :
Le milieu des années 1990 est désignée comme l'âge d'or du rap. À New York, la guerre des crews (« équipes ») se termine. Les crews réunissaientdes rappeurs (souvent des dizaines) du même quartier, réunis autour d'un producteur charismatique. Le plus célèbre était le Juice Crew de Queensbridge, emmené par le célèbre Marley Marl à qui on attribue l'invention du sampling (échantillons extraits d'autres morceaux puis inclus dans les boucles)
C'est Puff Daddy qui révolutionne une nouvelle fois le rap new-yorkais en mettant un peu de fête...
tracking img