Histoire du sport

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 31 (7659 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 mai 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
1918 - 1960

Pendant cette période, la bataille de l'institutionnalisation de l’EP est finie. Une guerre des méthodes se met en place pour s'imposer dans cette nouvelle matière obligatoire. La formation des enseignants va être un point stratégique très important pour affirmer sa suprématie.

1) La situation de la France au lendemain de la guerre.

BERSTEIN & MILSA dans L'histoire de laFrance au vingtième siècle (1990) analyse de cette période :
Les français prennent conscience du bilan catastrophique (malgré la victoire): 1,350 M de morts, 100000 grands blessés, 3 M de blessés, 1 M d'invalides de guerre...
A la fin de la guerre, 4 hommes sur 10 entre 20 et 45 ans peuvent faire vivre la nation.
Il y a un déficit des naissances, une baisse de la démographie et la mortalitéinfantile augmente.
De nouveaux fléaux apparaissent : tuberculose, alcoolisme...

FAUCHE & ORTHOUS dans Les médecins et les enjeux d'après-guerre (1990), pour eux, les bilans économiques et financiers sont catastrophiques (les régions sont dévastées, l'agriculture est en baisse...).

L'objectif de l'après-guerre est donc de reconstruire autour de trois thèmes:
1. Combattre en faveur de lanatalité car la force d'une nation se mesure par le nombre d'habitants (1920 : loi contre l'avortement).
2. Améliorer la santé des futurs et géniteurs et génitrices.
3. Insister sur l'hygiène car elle permet d'avoir une jeunesse forte et vigoureuse.

Résumé : On va essayer de légitimer l'éducation physique en montrant qu'elle peut augmenter 1, 2 et 3.

TISSIE dans l'éducation physique et la race(1919) montre comment l'éducation physique peut servir à régénérer la race.

2) L'influence militaire en perte de vitesse.

Juste après la guerre, jusqu'en 1921, l'armée bénéficie encore d'un grand prestige car c'est grâce à elle que la guerre a été gagnée.

1918 : Des stages pour les instituteurs, les profs d'EP sont organisés au sein de l'école de Joinville.
1918 : Le 1er tome du«  règlement général de l’EP »  est publié par l'école de Joinville sous la direction du ministère de la guerre (synthèse avec de la gymnastique et suédoise, de la gymnastique amorosienne... Que l'on appellera méthode française).
1919: La droite nationaliste au pouvoir est favorable à l'armée et à une prise en charge de l'EP par l'armée.
1921: CLEMENCEAU crée un « commissariat à l'EP, au sport et à lapréparation militaire » rattaché au ministère de la guerre.

A partir de 1922, Le pouvoir de l’armée en EP diminue.

1922 : On crée un « service provisoire de l'EP et des sports » dans les établissements d'enseignement rattachés au ministère de l'instruction publique (confusion car les 2 services s’occupent de la même chose).
1924 : Le cartel des gauches prend le pouvoir avec HERRIOT. Il refuse latutelle militaire sur l'EP. Il est écrit en 1919 un livre sur la protection de la race donc pour lui EP = hygiène.
1927 : Scission entre l'EP et l'armée. EP et sport sont rattachés au ministère l'instruction publique (officiel). On peut parler à cette date d'« EP civile ».

3) Vers un monopole du médical.

a) La domination des médecins.

ANDRIEU dans L’EP au 20ème siècle : unehistoire des pratiques, (1990) consacre un chapitre sur la période 1914 - 1935: « d'un monopole à l'autre » (militaire  médical). La situation de la France après-guerre augmente l'argumentation des médecins : « la France s'en sortira si les français ont une meilleure hygiène et une meilleure santé » [ex : Le docteur BERNARD : « C'est l'hygiène qui désormais doit diriger la vie de la cité »]. Pources médecins : l’EP est un remède au service de l'hygiène.

En 1923, à Bordeaux, se tient un « Congrès national et scientifique de l'EP » qui est le symbole de la nouvelle orientation médicale de l'EP. Il n'y a que des médecins à ce congrès qui veulent tous organiser l'EP autour de la physiologique. Le but de ces médecins et de se placer au-dessus de la guerre des méthodes c'est-à-dire que...
tracking img