Histoire du tennis de table

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1909 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Dans un premier temps nous verrons comment à travers son histoire, le tennis de table est passé de sport de loisir à sport olympique. Puis nous apprécierons à quelle échelle et de quelle manière le tennis de table a-t-il eu un rôle jouer dans l'Histoire du monde. Enfin nous préciserons quelques dates fondatrices du sport que nous connaissons actuellement.

I - L'histoire du tennis de table.Au 19e siècle de nombreux sports ont pour lieu de naissance le Royaume-Uni, c'est le cas du tennis de table qui fut créé vers 1870 en Angleterre. On peut attester de cette date grâce à des illustrations de cartes postales de l'époque qui évoquaient ce sport. Cependant certains récits plus anciens parleraient de pratiques similaires. Seulement la rareté et lesdifférences entre ces récits ne permettent pas d'être catégorique sur une existence plus ancienne du tennis de table.

Les couches sociales concernées par ce sport au 19e siècle sont celles contenant les personnes les plus aisées notamment les nobles et les rentiers. Il faut dire qu'à cette période le Royaume-Uni est en pleine Révolution Industrielle, les seulespersonnes disposant de temps pour les loisirs étaient les rentiers et les nobles. Parmi ces loisirs on pratiquait le tennis, et c'est sans doute de ce sport que découle le tennis de table. Le climat pluvieux anglais n'est pas qu'une légende, de ce fait les joueurs de tennis étaient constamment interrompus pas les intempéries. Ainsi, afin de ne pas "rouiller" ils décidèrent d'adapter leur jeu d'extérieuren jeu d'intérieur. Bien sûr il fallu changer les proportions du terrain et du matériel mais le tennis de table était né.

Au tout début on utilisait une table de salon, une pile de livres faisait office de filet, la balle était un bouchon de liège et les raquettes étaient soit des couvercles de boîtes à cigares soit des couvertures rigides de livres. En 1874 furentmis au point des balles en caoutchouc remplies d'air comprimé, procédé mis au point par l'anglais Wingfield. Puis on créa de véritables raquettes, s'inspirant des raquettes de tennis : tamis de coton et manche relativement long, ce dernier sera considérablement raccourci par la suite. La tête de raquette d'abord fait d'une armature et d'une peau tendue se transformera en tablette de bois tapisséed'une épaisseur de feutre. Le jeu s'accélère alors mais il est impossible d'imprimer quelque effet à la balle. Il faudra attendre le début du XXe siècle pour obtenir du matériel relativement proche du notre. C’est en ramassant sa monnaie déposée sur un petit tapis à picots d’un comptoir de pharmacie que l’Anglais E.C. Goode eut l’idée, en 1902, d’apposer une couche de caoutchouc sur le support enbois. Quelques années auparavant, en 1890, James Gibb, un ingénieur anglais, avait fait l’autre découverte qui allait définitivement révolutionner ce jeu. Il avait ramené dans ses bagages d’un voyage d’affaire aux États-Unis une petite balle construite dans une matière nouvelle, le celluloïd, qui se révélera particulièrement adaptée à la pratique du tennis de table.C'est le bruit généré par cette balle qui donnera le nom ping-pong. Ce mot composé serait une onomatopée dérivée du son de la balle apparue en 1884 en Extrême-Orient, de "ping", bruit du choc de la balle contre la raquette, et "pong", bruit du rebond sur la table. Le terme est devenu une marque déposée par John Jacques de Croydon en 1900 suivant certaines sources ou vers 1891pour d'autres. Selon les pays, le ping-pong connaît d’autres sobriquets comme "pim-pam", "flim-flam" ou "gossima" en France ou encore "whiff-whaff" aux États-Unis.

Avec le temps, le jeu s'universalise, il traverse les couches sociales et touche ainsi les plus populaires de la société. Pour pratiquer il n'est plus nécessaire de vêtir costume, chemise amidonnée pour les hommes ou...
tracking img