Histoire et construction

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 27 (6745 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Histoire et construction des SHS CM

02/02/2011
Raisons de la naissance des sciences sociales au 19ème siècle:
Application des sciences de la nature à l'être humain. L'homme devient un objet de science
Le développement de la puissance européenne et la colonisation qui conduit les sociétés européennes à découvrir l'autre même si c'est à travers des rapports particuliers d'impérialisme et dedomination.
La crise de la religion
La question sociale qui va + particulièrement donner naissance à la sociologie parmi les autres sciences humaines

La question religieuse:
On assiste en Europe (+ particulièrement en France) à une crise de la religion au cours du 19ème siècle. Pour la 1ère fois sans doute dans l'histoire des sciences humaines la croyance en Dieu est remise en cause par devastes secteurs de la population et par les grandes institutions publiques (État, journaux) chargées de garantir le lien social.
Lien avec la sociologie: avec DURKHEIM, on peut considérer que la religion historiquement a été jusqu'au 19ème siècle pour l'Europe la principale expression et la principale source du lien social. L'expression est source qui a permis aux êtres humains de bâtir unecommunauté et des empires de + en + vaste et complexe en leur donnant 1 sens, une signification commune, en leur fournissant des normes, des valeurs et des instruments régulateurs nécessaire à la vie en communauté.
Au 19ème siècle, en Europe: source religieuse tend à se tarir (=vider) et cette condition du lien social tend à se défaire. La société se laïcise, la religion n'est plus qu'une simpledimension de cette société tout d'abord importante mais de + en + secondaire.
Quand la religion n'est pas totalement combattue, elle proclame violemment son athéisme, son refus et sa volonté de construire une société sans Dieu.
Cette remise en cause de la religion va être source de polémique et de discussions qui vont alimenter les réflexions sur la condition humaine. Ces discussions vont mobiliser 2camps opposés:
Un certains nombre de philosophes, juristes, physiciens, qui dénoncent la crise religieuse et défendent l'importance de Dieu pour le fonctionnement social en mettant en doute la capacité des êtres humains à se donner des normes, des valeurs, des règles, des raisons de vivre indépendamment de toutes les religions.
Ces intellectuels pourraient reprendre à leur compte la phrase deDOSTOIEWSKI (1821-1881) dans Les Frères Karamazov: « Si Dieu est mort, tout est permis, c'est le chaos » Cette tradition théorique est liée à l'ancien régime à l'ancien régime c'est-à-dire, la société traditionnelle qui a été remise en cause par la société française. Elle vise à faire oublier la coupure de la Révolution Française, à restaurer l'ordre social ancien. Ce courant intellectuel est lié auChristianisme:
Moralistes et philosophes:
Joseph MAISTRE (1753-1821)
Louis De BONALD (1754-1840)
Albert De MUN (1841-1914) : théoricien du catholicisme social, il joue 1 grand rôle dans les professions sociales et au mouvement ouvrier.
Pierre Guillaume Frédéric LE PLAY (1806-1882)

Pour eux, une société sans Dieu ne risque pas seulement d'être livrée au désespoir, elle risque de débouchersur le crime et l'anarchie.
D'autres théoriciens, intellectuels, adoptent 1 point de vue inverse: Karl MARX (1818-1883), Pierre Joseph PROUDHON (1809-1865). Pour eux, la laïcisation de la société ne se traduit pas par l'anarchie ou l'abandon des normes, des règles et des valeurs sociales. La société continue de fonctionner et les agents sociaux continuent de mettre en œuvre des raisons de vivre etd'agir, indépendante d'un discours religieux.
Conséquence: la religion si elle est expression et source du lien social renvoi pour la sociologie en train de naître à des mécanismes sociaux et fondamentaux dont la religion n'était que l'expression à 1 moment donné pour les débuts de l'histoire de l'humanité. La religion peut s'affaiblir ou s'effacer, les mécanismes sociaux qu'elle m'était en...
tracking img