Histoire geographie corrigé bac 2010

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1475 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Sujet I : Le Tiers-Monde : indépendances et tentatives d’organisation (1945 - fin des années 1980)
Chronologie indicative : 1945 : Proclamation de l'indépendance du Viêt Nam / Fin de la seconde guerre mondiale 1946-1954 : Guerre d'Indochine. 1947 : Indépendance de l'Inde et du Pakistan. 1955 : Conférence de Bandung. 1956 : Indépendance du Maroc et de la Tunisie. 1957-1966 : Indépendancede la plupart des colonies britanniques d'Afrique Noire. 1961 : Première conférence des pays non-alignés à Belgrade. 1962 : Indépendance de l'Algérie. 1964 : Première CNUCED. 1973 : Sommet des non-alignés à Alger. Premier choc pétrolier. 1975 : Indépendance des colonies portugaises d'Afrique.
On notera la spécificité de ce sujet qui intègre la fin des années 1980. Aucun évènementmajeur lié à cette date, mais qui pousse à ouvrir le sujet vers l’explication de ce qu’est le tiers monde : le troisième groupe en pleine sortie de guerre froide, et la transition vers sa nouvelle appellation (celle vue en géographie), les Suds.
Proposition de plan :
I. Les remises en cause de la domination coloniale - Impact de la seconde guerre mondiale - Contexte international favorableà la décolonisation - Pression démographique - Blocages sociaux - Action des mouvements nationalistes
II. Les étapes et les modalités de l’émancipation - Grandes étapes chronologiques en Asie et en Afrique (voir chronologie ci-dessus). Il
fallait tant que possible apporter des précisions au-delà du cadre chronologique
fourni.
III. Les tentatives d’organisation des nouveaux Etats -Conférence de Bandoeng (émergence du Tiers-Monde, ne recoupant que
partiellement le monde colonisé) - La Havane, Budapest, Alger, influence des deux Grands - Organisation de ces Etats lors des années 60 dans le mouvement des non-alignés - Projet politique qui se déplace vers la prise en compte des problèmes de
développement - Volonté de créer un nouvel ordre économique mondial etinternational - Tensions politiques / Choc pétrolier
Et on pouvait ainsi conclure en ouvrant vers cette spécificité du sujet qu’était la fin des années 1980.
Sujet II : Les démocraties populaires et leurs évolutions (1948 - 1989)
Ce sujet nous pose plusieurs questions :
L’homogénéité de ces démocraties populaires (on aura bien sûr défini le terme en introduction). Sont-elles toutesaussi liées avec l’Union Soviétique ?
Le bilan : le passif, mais aussi les apports, même limités de cette période.
L’aspect dynamique du système : l’URSS a du, à de nombreuses reprises intervenir pour conserver ces pays (cités dans le début du développement) sous sa coupe. Après chacun de ces interventions, a-t-on eu normalisation, c'est-à-dire retour à l’ordre précédent ouévolution, même minime, du système ? Sans être statique, on le comprend, le système communiste et ses satellites a commencé à montrer des signes de faiblesse, mais à partir de quand ?
Problématique : le bloc de l’est a-t-il été un ensemble véritablement homogène et totalement soumis à l’URSS ?
Ces différentes pistes nous amènent à ce type de plan :
I. Sous la coupe soviétique
- Rôle dela seconde guerre mondiale. Libérateurs. Aspirations populaires - Description du système répressif et de la mise en œuvre de la propagande, par
exemple dans les écoles. Infiltrations communistes : coup de Prague. - Société brutalisée ; mise au pas des Eglises, CAEM, Pacte de Varsovie
II. Des degrés d’intégration variable
- Cas particulier de la Yougoslavie de Tito - Révolteshongroises, tchèques. Printemps de Prague. - RDA davantage dans la ligne du parti.
III. Le ver dans le fruit
- Partir du cas de la Pologne pour expliquer comment les mouvements populaires, syndicaux, ont réussi à fragiliser le système, profitant de l’impulsion donnée par Gorbatchev, à partir de 1985. Même piste avec la Tchécoslovaquie
Conclusion sur le bilan des démocraties populaires....