Histoire : la commune de paris

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2348 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 août 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
LA COMMUNE DE PARIS

1) Le Document 1 est une photographie d’une barricade communarde et elle est datée du 18 Mars 1871. On voit clairement que cette barricade est construite avec les pavés des rues de Paris. En haut à droite de la photographie, au-dessus du nom du magasin, on peut lire l’adresse : Boulevard du Prince Eugène, qui est le nom qui était donné précédemment au Boulevard Voltaire(le boulevard qui mène de la Place de la République à la Place de la Nation).

La date du 18 Mars 1871 est emblématique car elle marque le début de la Commune. En effet, les Parisiens se sentent trahis par le Gouvernement de Défense Nationale qui a capitulé face aux Prussiens. Les préliminaires du traité de paix ont été signés par Adolphe Thiers (qui est « chef du pouvoir exécutif ») àVersailles le 26 Février puis le Traité de Francfort a suivi le 10 Mai.
Les Prussiens ont donc gagné la Guerre de 1870 et ils viennent de défiler triomphalement dans les rues de Paris : ce défilé du 1er Mars est une humiliation supplémentaire pour les Parisiens qui ont souffert de la famine durant le Siège de Paris (du 19 Septembre 1870 au 28 Janvier 1871) et ont dû manger les chevaux et les rats.
Deplus, la solde de la Garde Nationale vient d’être supprimée : la Garde Nationale était une milice de 30 000 volontaires composée de Parisiens (artisans, ouvriers, employés) dont c’était parfois le seul revenu.
Les Parisiens sont donc au bord de l’insurrection. Ces tensions incitent Adolphe Thiers à faire enlever dans la nuit du 17 Mars les 227 canons qui avaient été placés sur les buttes deBelleville et de Montmartre pour la défense contre les Prussiens. Or les Parisiens considèrent que ces canons leur appartiennent car ils avaient été financés par une souscription auprès des Parisiens.
Les soldats chargés de cette mission se trouvent encerclés à Montmartre au matin du 18 Mars par une foule pacifique et bientôt ils fraternisent avec elle. Un peu partout dans Paris la population élèvedes barricades qui servent à bloquer le passage des représentants supposés du gouvernement. Deux généraux qui avaient ordonné de tirer sur la foule sont fusillés.
Cet évènement est le début de l’insurrection : le gouvernement de Thiers part à Versailles suivi de quelques 100 000 Parisiens, fonctionnaires ou issus des quartiers chics.

2) Le Document 2 est un graphique sous forme de camembertqui montre les origines sociales des Communards. En effet, des élections sont organisées le 26 Mars 1871 pour désigner les 92 membres du Conseil de la Commune. En réalité, seulement 71 siègeront. Le Conseil de la Commune est représentatif des classes populaires parisiennes ainsi que de la petite bourgeoisie.
On voit ainsi que 64% des Communards sont ouvriers, artisans ou journaliers (46 membresdont 25 ouvriers), 12% sont petits commerçants (9 membres), 8% sont des employés (6 membres), 7% sont des domestiques, 7% sont d’origines diverses plutôt aisées comme avocat, médecin ou journaliste.
Rapidement, le Conseil de la Commune se divise entre «majorité» et «minorité» : la «majorité» est surtout constituée d’admirateurs de la Révolution de 1789 qui ont fait la Révolution de 1848 (appelésles «jacobins») et d’adeptes de l’insurrection (appelés les «blanquistes» en l’honneur de leur leader Auguste Blanqui emprisonné préventivement le 18 Mars par Thiers et surnommé «L’Enfermé» car il avait passé plus de la moitié de sa vie dans les prisons), mais compte aussi quelques «indépendants».

3) Le Document 3 est le texte de la Déclaration du Conseil Municipal de Paris élu le 26 Mars1871, appelé «Conseil de la Commune», dont le siège était à l’Hôtel de Ville de Paris.
On remarque dans ce texte qui est le manifeste de la Commune une fidélité au régime démocratique symbolisé par la République : «la reconnaissance et la consolidation de la République» ainsi qu’une recherche de «l’unité politique» grâce à l’union de tous les citoyens, «l’association volontaire de toutes les...
tracking img