Histoire-la vierge aux rochers

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2014 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La vierge aux rochers, Léonard de Vinci

Huile sur panneau de bois transposée sur toile, 198 X 123 cm, 1483 (date de la commande) Paris, Musée du Louvre

L’origine de l’exécution de La Vierge aux rochers est la commande que firent les prieurs de la confrérie à Léonard de Vinci, lorsqu’il se trouvait à Milan. On lui assigne la date de 1493, car elle s’apparente assez aux peinture de sapériode florentine.

Il faut savoir, que pour leur retable de San Francesco, les prieurs souhaitaient une œuvre splendide par la matière de ses ors et par le caractère traditionnel de sa composition, quelque chose de comparable, par exemple, à la Pala Sforzesca, que l’on a attribuée successivement à Ambrogio da Predis, à Antonio da Monzo, à Bernardino dei Conti, à Jacopo de Mottis, et qui estpostérieure de dix ans à La Vierge aux rochers.
Par ailleurs, il ne faut pas oublier que ce tableau devait s’intégrer à un ensemble beaucoup plus vaste. L’autel de la chapelle de San Francesco était, selon la mode lombarde de l’époque, monumental et couvert de sculptures. Le contrat obligeait léonard et les frères de Predis à colorer et à dorer les boiseries sculptées, puis à décorer le panneaucentral, exempt de sculptures d’une grande composition à la gloire de la Vierge, flanquée, de part et d’autre, de quatre anges musiciens et chanteurs. Léonard semble avoir tenu une gageure en exécutant, pour un tel retable, un tableau, plein d’ombre, subtilement énigmatiques. En fait, il révèle sa détermination de ne pas s’écarter de la voie que lui traçait sa sensibilité artistique. Au centre decette profusion de moulures, de colonnes et de reliefs flamboyants de tous leurs ors, la Vierge devait apparaître dans la douce, apaisante et mystérieuse pénombre d’une grotte.
Léonard peindra son tableau, qui sera La Vierge aux rochers (nom décerné par la suite, car lui-même n’a jamais le souci d’un titre), en toute liberté, dans le secret de l’atelier des Predis, pour ne le livrer à l’appréciationdes commanditaires qu’une fois achevé.

L’iconographie du tableau se rattache au thème de l’Immaculée Conception qui faisait l’objet d’un culte tout particulier à Milan. Ainsi, quatre personnages sur un fond de rochers ( la Vierge, un ange unique aux ailes dissimulées dans l’ombre, et qui a les traits d’une jeune femme, ainsi que Jésus et Saint Jean enfants) suffisent pour représenterle moment de la vie de la Vierge choisi pour thème : Hérode, ayant appris des mages que le « roi des juifs » était né à Bethléem, envoya tuer tous les nouveau-nés de cette ville et de son territoire. Avertis par l’ange Gabriel, Joseph, Marie et l’Enfant partirent de nuit se réfugier en Egypte, là, ils vécurent dans le désert jusqu'à la mort du tyran. Une légende apocryphe, tirée de Luc etdivulguée au milieu du XIVème siècle par le Dominicain Fra Pietro Calvaca, raconte qu’ils rencontrèrent dans leur exil le petit Saint Jean, qu’accompagnait Sainte Elisabeth et que protégeait l’ange Uriel, car lui aussi demeura dans les solitudes jusqu’au jour ou il se manifesta devant Israël. Tel est le sujet du tableau de Léonard : la Vierge, assise à l’entrée d’une grotte (une montagne miraculeusementouverte, dit-on, pour accueillir la sainte famille) semble présenter son fils à celui qui le baptisera, les roles sont ainsi inversés : Jésus bénit Jean, le précurseur, agenouillé, les mains jointes en prière, et que désigne l’index tendu de l’ange Uriel, l’eau, dans une anfractuosité de la roche, au premier plan, serait également une allusion au baptême. L’archange et le saint remplacent en faitles prophètes mentionnés dans le contrat, leur présence, leur gestuelle attestent que la prophétie a commencé à s’accomplir. En effet, les prophètes qui devaient jouer ici le même rôle que les saints et les docteurs de l’Eglise dans la Pala Sforzesca ont disparu, de même les anges musiciens qui devaient entourer la Vierge, ceux dont le maître a abandonné l’exécution à Ambrogia da Predis sont...
tracking img