Histoire moderne

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1328 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 janvier 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Très vite, il fallut revenir aux idées de Turgot, assorties d'un projet de réforme de l'administration locale (création d'assemblées provinciales chargées de répartir l'impôt) débouchant sur une participation politique accrue de la bourgeoisie. Une nouvelle fois, les privilégiés firent bloc.

Une économie fragilisée
Afin de consolider la paix, la France conclut alors plusieurs traités decommerce avec les grandes puissances, y compris avec l'Angleterre (1786). Cette politique de libre-échange stimula le commerce maritime, mais elle aggrava sensiblement, du fait de la concurrence anglaise, les difficultés de certaines industries déjà affectées par un ralentissement économique général. En fait, cette gloire, si coûteusement ressuscitée, fut éphémère et sans réel profit à long terme pourle roi. La disparition de Vergennes, en février 1787, laissait Louis XVI seul, au seuil de la tourmente.
La décadence de la noblesse à la fin du XVIIIème siècle: Marquis de Bouille. Mémoires (1788)
1. Crise de la noblesse de par sa composition et de par son poids dans la société
1. Une noblesse immémoriale en perte de prestige
2. Une montée de la noblesse acquise
2. Unecrise d'identité face aux bourgeois
1. Noblesse ne signifie plus richesse
2. Noblesse ne signifie plus mérite personnel et service ou conseil du roi
3. Qu'est-ce qui caractérise un noble au XVIII siècle ?
1. Les exemptions d'impôts
2. Une facilité d'accession dans plusieurs domaines

Sous le règne de Louis XVI, François Caude Amour aussi appelé le marquisde Bouillé général Français démontre dans ses mémoires (1801) sur la révolution le constant déclin de la noblesse et la monté du sentiment d’injustice par le tiers Etats dans un contexte de développement de la richesse française et de son rayonnement « planétaire ». Connu pour son attachement au roi ainsi que par ses succès lors de la guerre de sept ans et celle d’Amérique, il est chargé parl’instar du roi d’organiser la fuite de la famille royale le 20 juin 1791 qui s’achève par un échec.
Peut-on réellement parler de décadence de la noblesse au court du XVIII ème siècle ?
Tout d’abord nous replacerons la France dans un contexte de constante évolution plus particulièrement dans le domaine industriel afin de comprendre par la suite comment a pu se développer une nouvelle classe quiaffaiblie la noblesse pour enfin poser les limites auxquelles se heurte la nouvelle bourgeoisie.

Guerrière
I] Un éclat de la France en progrès
a. Une puissance guerrière :- « la France avait fondé des colonies en Amérique », Au XVIII politique de vastes dominations coloniales la France comprend des colonies en Amérique, Afrique, dans l’océan Indien et dans les comptoirs de l’inde.- la France prend sa revanche sur la grande Bretagne et le traité de paris de 1763 à l’occasion de la guerre d’indépendance américain (1776-1783) et permet ainsi la victoire des insurgés.
b. Une forte industrialisation :-« […] elle avait établi un commerce maritime […] créé des manufactures » au XVIII on assiste en France au commencement du capitalisme (système delaw), au développement du commerce (avec le commerce triangulaire en nouvelle France conséquence directe de la colonisation) et maritime en particulier avec les antilles, au début de l'industrialisation…
-« […] elle avait pour ainsi dire rendu l’Europe entière tributaire de son industrie. » l’industrie croît considérablement et additionné àl’expansion du commerce maritime ils font de la France un allié économique important.
-De plus à un enthousiasme pour les sciences (siècle des lumières), à la découverte de nouvelles techniques et inventions de toutes sortes, à l'amélioration de la médecine et à une meilleure alimentation.
c. Essor qui profite essentiellement à une nouvelle...
tracking img