Histoire poétique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1361 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 septembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
HISTOIRE POÉTIQUE

A. CARACTÉRISTIQUES

I. Définitions

1) Poésie= création

-Origine grecque : “poiein” = “fabriquer, creer”. Le poète est donc un CRÉATEUR, il est :
- tout inventeur d’images et de formes nouvelles
-Capable de réveiller nos sens usés par la routine
-Peut exprimer plus fortement un sentiment.

Hugo imagine dans « Demain dès l’aube » un dialogue avec sa fille morte («je sais que tu m’attends »).

-Le théâtre est aussi un lieu de poèsie.

Quand la Bérénice de Racine évoque la période où elle a été séparée de son amant Titus (« Dans l’Orient désert quel devint mon ennui »).

2) L’oralité :

-de nombreux effets ne sont perceptibles que lors de la lecture orale (rythmes, sonorités..)= en effet, à l’origine, le poète était une sorte de chanteur.
-legraphisme est aussi très importants= des « rimes pour l’œil ». Certains poètes ont même écrit des caligrammes (où la disposition est aussi importante que le contenu).

Même ds les autres arts :

-Les animaux volants de Marc Chagall
-Les Nocturnes de Chopin.

Identifier une poèsie = On retrouve réunies émotion et imagination qui accompagnent une interrogation sur le langage.

II.L’ennonciation

1) Le locuteur

Le poème est souvent à la 1ère perso.
-« je »=le locuteur, le poète évoquant son expérience personnelle. Il se rapproche de l’autobiographique. C’est le cas de la poésie lyrique (=exprime les sentiments personnels du poète).
-« je »=s’élargir à l’humanité
«Laissez-nous savourer les rapides délices
Des plus beaux de nos jours! » LAMARTINE, Méditations poétiques.-les paroles ou les pensées d’1 autre.
Baudelaire fait parler une statue (=allégorie de la beauté) : « je suis belle, ô mortels… »

2) À qui il s’adresse?

-1 locuteur réel :
« Puisque j’ai mis ma bouche à ta coupe encore pleine », Hugo à Juliette.
-Lui-même (le poète) :
« A la fin tu es las de ce monde ancien ». Le dialogue intérieur d’Apollinaire ds « Zone », extrait du recueilAlcools.
-Au monde :
En ce monde, il se faut l’un l’autre secourir
Si ton voison vient à mourir
C’est sur toi que le fardeau tombe . La Fontaine, « le Cheval et l’âne », Fables

III. L’image poétique

1) Donner à Voir
C’est la démarche fondamentale 2 la poésie (selon Paul Élouard). Pour cela le poète utilise l’image renovée qui provoque des associations nouvelles. Les métaphores, allégories= donc essentielles.
« Soleil cou coupé » (« Zone », Alcools), ainsi Apollinaire conclue son parcours circulaire ds Paris.

2) Éveiller
Figures 2 style : jeux sur les constructions (anaphore, chiasme, oxymore, périphrase..). Ces figures se trouvent ds tous les textes litt. , mais son essentielles à l’écriture poétique

IV. Vers, rythme…
Rythme= parenté poèsie avec la musique : le poètesmythique (Apollon, Orphée), étaient représentés ac 1 instrument 2 musique (lyre, luth)

V. La « liberté »

Contraintes= souvent fécondes et produisent des merveilles.
-Certains les multiplient :
-Vers la fin du XIX ème siècle : les poètes s’adonnent à la suite 2 Rimbaud.

1) Vers libres
Illustration + connue= Apollinaire ds Alcools (1913). Mais avant aussi Rimbaud et Vehraeren.

2)Prose
-Apogée= 2nd moitié du XIXème. Expression très dépouillée + voc. Simple.
-décrit = 1 monde banalisé (Le Spleen 2 Paris, baudelaire) + expériences oniriques (Illuminations, Rimbaud / Les Chant de Maldoror, Lautréamont / Gaspard 2 la nuit, Aloysius Bertrand). + montrer le monde ordinaire (Francis Ponge)

3) Versets
=poèmes écrits en courts paragraphes, comparables à des textes religieux.Rythme adopté par Paul Claudel ou Saint-John Perse

VI. Type de poète ( BUT)
1) Amuseur
Le poète comme 1 amusateur qui compose à l’occasion des grands événements (leurs noms, en général, ne survivent pas).

2) Médiateur
Intermédiaire entre les hommes et un-delà :
-Baudelaire considère le monde comme le reflet 2 la vérité que l’homme ordinaire ne peut percevoir. Seul le poète a accès à...