Histoire romaine

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 18 (4262 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Chapitre I : La marche vers l’empire
De Jules César au césarisme :
15 mars -44 : César est assassiné, les conspirateurs sont Cassius et Brutus, ils avaient pour but de rallier les nobles à la préservation de la Rep, mais le peuple craint des guerres civiles. Les conjurés ne voyant pas le ralliement, ils se réfugient au Capitole. Marc Antoine à la main mise sur les papiers de César, ainsi que letrésor de l’état, il devient donc l’héritier politique de César et empêche le Sénat de déclarer César comme ennemi public, et de supprimer ce qu’il a fait. Lépide (maître de cavalerie) prend la tête des soldats à Rome et occupe le forum. 17 mars : Cicéron fait une médiation (entre césariens et conjurés) en proposant une amnistie, les deux parties sont d’accord. Cassius et Brutus peuvent exercerleur préture, les décisions de César sont validées et Lépide obtient le titre de grand pontife : chef de la religion nationale pour qui démobilise ses soldats (bien que César ait fait de cette fonction, une fonction héréditaire). Réconciliation solennelle : Brutus dîne chez Marc Antoine, et Cassius chez Lépide. 20 mars -44 : funérailles de César, où Antoine prononce un discours qui soulève lepeuple, il rappel que les sénateurs devaient protéger César et ce qu’il a fait pour la plèbe. Les conjurés sont donc mal vu, ce qui laisse à Marc Antoine le champ libre : seul héritier politique. Pensant que tout est acquis, Caius Octavius (petit neveu de César, petit fils de Julia) arrive à Rome, et est nommé héritier de César dans le testament de celui-ci. Lors de son assassinat, il faisait sesétudes en Apollonie, il devait par la suite rejoindre César contre les Parthes.

Octave prend contact avec la noblesse romaine, sur le plan militaire il peut compter sur les vétérans de César, et arrive à Rome affirmant sa légitimité. Marc Antoine refuse l’adoption d’Octave, tandis que ce dernier est prêt à fournir une armée au Sénat pour contrer M.A. -43 : M.A quitte Rome pour commander en GauleCisalpine avec Decimus Brutus (conjuré). Durant son absence, le sénat lève une armée contre M.A dirigée par Hirtius et Pansa (les consuls) et Octave se joint à eux comme propréteur, ce qui lui permet d’entrer au Sénat. Cicéron soutient Octave, et prononce 14 discours contre MA : les philippiques. MA est battu à Modène le 27 avril -43, il franchit les Alpes et se réfugie eb Gaule Transalpinegouverné par Lépide. Au cours de la campagne : Pansa et Hirtius meurt, donc Octave est le seul vainqueur de la guerre, et tente d’avoir le consulat. Il veut avec lui Cicéron, le Sénat refuse, alors Octave marche sur Rome. Les légions envoyées par le Sénat contre Octave, se rallie tout compte fait à lui. 19 août -43 : Octave élu consul (alors qu’il n’a pas fait son cursus honorum et qu’il na que 19 ans).Le 2nd Triumvirat :
Octave fait ratifier son adoption, son collègue au consulat : Pedius, fait voter une loi instaurant un tribunal exemplaire qui doit juger les assassins de César. Le sénat autorise à Octave de garder sa charge militaire même à la fin de son consulat. Lépide et MA entrent en Italie avec de fortes troupes contre Octave. Octave sait que le Sénat ne le soutien pas et qu’il nefait pas le poids contre MA et Lépide, les trois se rencontrent à Bologne, et Octave décide de négocier. Ce triumvirat est une magistrature officielle contrairement au 1er qui était privé (Pompée, Crassus et César). Cette magistrature donne aux hommes un imperium pour 5 ans, le droit de nomination à toutes les magistratures et ils se partagent les provinces occ, car en Orient elles appartiennent àBrutus et Cassius. Octave a l’Afrique, la Sicile, Sardaigne et Corse : MA : Gaule Cisalpine et chevelue ; Lépide : l’Espagne et la Gaule Transalpine (Pyrénées aux Alpes). Pour sceller l’alliance, Octave doit épouser Claudia (belle fille de MA). Novembre -43 : les triumvirs rentrent à Rome, les comices centuriates votent la lex Titia : droit de désigner magistrats à la place des comices et de...
tracking img