Histoire zodiac

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2271 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
HISTORIQUE
LA PASSION DU PLUS LÉGER QUE L'AIR
Fondateur en 1896 de la société qui fut à l'origine de Zodiac, Maurice Mallet à la suite d'une première ascension en ballon verra sa vie bouleversée.
Maurice Mallet se lia d'amitié avec Paul Jovis, aérostier célèbre du XIX siècle. Ils fondèrent ensemble une société d'aérostation baptisée l'Union Aéronautique de France. Après la mort brutale de PaulJovis en 1891, Maurice Mallet poursuivit seul ses recherches aérostatiques; en 1892, il fit, en trois jours, le plus long voyage aérien jamais réalisé, de Paris à Walhen (Allemagne).
Constatant le goût de ses compatriotes pour les ascensions dans les airs, il fonda, le 22 décembre 1896, associés à deux amis, la société Mallet, Mélandri et de Pitray. Installé dans le Bois de Boulogne, leur parcaérostatique connut un franc succès dès son inauguration au printemps 1897. Rebaptisés "Ateliers de constructions aéronautiques Maurice Mallet" en 1899, ses ateliers prospérèrent, soutenus par les commandes régulières de l'Aéro-club de France. Certain de l'avenir de la navigation aérienne, Mallet réussit à convaincre ses jeunes amis aéronautes de créer une société avec lui.
Constituée le 5 mars1908, La Société française des Ballons dirigeables allait lui permettre de franchir une nouvelle étape de son aventure industrielle. Cette société naquit d'un accord entre Maurice Mallet et le comte Henri de la Vaulx. Les ateliers Mallet furent parmi les seuls ateliers de l'époque à se constituer en industrie. Mallet décida de se lancer sur deux marchés jusqu'alors très confidentiels : lesparticuliers et les grandes entreprises commerciales et industrielles, auxquelles il proposait le dirigeable comme un support de réclame aussi voyant qu'inédit. Le dirigeable, premier prototype des futurs autoballons de sport Zodiac, était doté des qualités de transportabilité et de démontabilité qui firent la renommée de la société.
Conçu sur les mêmes principes, le premier Zodiac démontable, dit ZodiacI, fut construit en 1909.
L'origine de cette marque, déposée le 2 février 1909, et de son logo - les signes du zodiaque traversés par un dirigeable -, et surtout le mot Zodiac orthographié à l'anglaise, restent une énigme. L'entreprise jeta également les premières bases de son organisation commerciale à l'étranger (Etats Balkaniques, Japon, Canada et Etats-Unis) par l'intermédiaire d'agentsexclusifs. La société avait fait de la fabrication des autoballons l'une de ses spécialités.
SOUS LE SIGNE DU ZODIAC
Cherchant à s'affirmer dans tous les domaines de la conquête de l'air, la Société française des Ballons dirigeables changea de dénomination en 1909 et devint la "Société française de Ballons dirigeables et d'Aviation Zodiac". Pour la première fois sa marque de fabrique entrait dans sadénomination sociale. Prenant appui sur celle-ci, la société fut rebaptisée en 1911 "Société Zodiac, anciens Etablissements aéronautiques Maurice Mallet".
Cette année marqua la fin d'une période intermédiaire entre l'atelier et la fabrication sur commande, et la société industrielle et la fabrication commerciale. L'entreprise engagea par ailleurs sa première diversification dans la fabricationd'aéroplanes monoplans et biplans; c'était là un choix peu commun car, en général, les défenseurs des dirigeables manifestaient un certain mépris pour l'aviation et réciproquement.
Mais Maurice Mallet et ses ingénieurs nourrissaient une même passion éclectique pour le plus léger et le plus lourd que l'air. Ils construisirent en 1909 le premier biplan du célèbre aviateur Maurice Farman.
Portée parce nouvel élan l'entreprise s'essaya même à la fabrication d'hydroaéroplanes en 1912 et de moteurs (licence Pickers) en 1913-1914. Cette première expérience de diversification s'acheva cependant provisoirement à la veille de la Première Guerre Mondiale. A la demande de l'administration militaire, les fabrications furent suspendues, l'entreprise devant se consacrer exclusivement à l'aérostation....
tracking img