Histoire d'une rencontre

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1594 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 janvier 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
CHEIKHNA CHEIKH SAADBOU ET PAUL SOLEILLET :RECIT ET LEÇON D’UNE RENCONTRE

Grâce aux publications de la Société Normande de Géographie, en particulier celle faite par Gabriel GRAVIER sur Paul Soleillet (né en 1842 à Nîmes -mort en 1886) nous pouvons disposer d’indications sur la rencontre entre ce dernier et Cheikhna Cheikh Saadbou Chérif,le Saint de Nimzatt(1848-1917).

Il faut dire queSoleillet, ancien soldat et brave combattant au front dans la guerre contre la Prusse en 1870 , fut démobilisé et s’éprit, par la suite, pour l’exploration. il rêvait, en tant que fonctionnaire des contributions directes, de géographie et avait une forte passion pour les voyages et les découvertes scientifiques pour contribuer,croyait-il, à la gloire de la France sous d’autres formes pluspacifiques.

En effet, on peut lire sur les notices biographiques qui lui sont consacrées par V. Ricquet ceci : «Quoique né à Nîmes, Soleillet fit ses études à Avignon. Un jour les livres des voyages de Mungo Park, et de René Caillé lui tombent sous la main. Il les lit et les relit. Sa jeune imagination s'enflamme à cette lecture ; il ne rêve plus que de courir lui aussi les aventures sur le continentnoir. En attendant, il remporte tous les premiers prix d'histoire et de géographie. »
Paul Soleillet débuta par St- louis du Sénégal où le soutien de Bou El Mogdad et du Gouverneur ne lui manqua pas.

En effet, il faut souligner que Bou El Mogdad et le Gouverneur avaient une opinion très bonne du cheikh malgré les péripéties survenues en 1872 à la suite desquelles Bou el Mogdad se lia d’amitiéavec le Cheikh, impressionné par sa forte sainteté et ses hautes qualités humaines.(Voir notre ouvrage « Cheikhna Cheikh Saadbou : Saint,Soufi et Sharif,1848-1917 »,Editions Publibook,Paris 2010.)

Au cours de sa rencontre avec le cheikh au Nord de St- louis, aux confins du désert, Soleillet remit au cheikh deux recommandations écrites par les deux autorités citées plus haut : Bou El Mogdad et leGouverneur : Paul Soleillet avait voulu rallier l’Algérie à partir de St- louis, pour éventuellement, proposer la faisabilité de la construction du chemin de fer qui relierait les deux territoires via le désert mauritanien.

Il lui remit en outre en guise les cadeaux : un grand parapluie bleu, des tapis d’une valeur de 1000 Frs , des soieries, des soieries , des girofles, des parfums, depetits couteaux , des ciseaux et un bel haîk en soie. Ce fut le 15 Mars 1880, dans le campement du cheikh dans l’Inchiri (nord-est de la Mauritanie actuelle) où il reçut un accueil qu’il décrivit comme étant «  digne , grave, franche et cordiale »

Le cheikh lui offrit du lait, des dattes et du mouton.

Se dirigeant par la suite vers l’Adrar (Nord du pays), Solleilet fut pillé, en cours de route,par une bande de maures armés de fusils, dans la plaine d’Akhmeyou à deux jours de marche d’Atar.

Il ne dut son salut qu’à l’intervention du cheikh qui envoya son frère Baba et son neveu Abdaty pour le délivrer ( soleillet) dans mains de la tribu guerrière des Oulad Delim, ce qui lui permit de sauver ses instruments ,ses armes, ses papiers et livres, ses collections géologiques et botaniques,une caisse de girofles , trois pièces de Guinée , 40 gros d’or , ses mules et ses chameaux . Ce fut le 20 mars 1880.

De retour au campement du cheikh, Soleillet remit à ce dernier ce qui lui restait de girofles et le cheikh ne lui demanda, avant leur séparation que «  ce qui lui restait en trop de papier et de cire à cacheter ».

Le cheikh lui remit en retour, en guise de cadeau d’adieu, « une jolie natte, deux coussins en peau tannée ornés de dessins, deux morceaux de sulfure d’antimoine et quatre moutons. »

Le cheikh remit également une lettre à Soleillet destinée au Gouverneur dans laquelle il conseillait à son hôte de rentrer sur Saint- louis et de ne pas continuer son voyage, au péril de sa vie, dans les terres du nord .

Dés l’entame de leur première rencontre, le...
tracking img