Histoire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1055 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
A qui profite la mondialisation ?

Questions préparatoires :

1) Pouvez-vous expliquer pourquoi les pays du Sud Est asiatique ont connu une forte croissance “ grâce à un environnement nettement plus favorable qu’aujourd’hui ” ?

L’environnement nettement plus favorable que celui d’aujourd’hui (du moins pour les pays asiatiques) est du au fait que les pays asiatiques pouvaitexporter dans d’autres pays en bénéficiant de leurs faibles droits de douane alors que ceux-ci lorsqu’ils voulaient exporter des produits dans des pays asiatiques, devait s’accommoder de droits de douanes élevés. Les importations dans les pays asiatiques se trouvaient donc limités ou accessibles à un prix nettement supérieur à ceux pratiqués en Asie. Ainsi, la production nationale était avantagée(ce qui permettait aux entreprises locales de se développer, d’être plus compétitives et d’augmenter leurs bénéfices ainsi que ceux de l’Etat). De plus, les entreprises, en gagnant des marchés extérieurs, réalisaient d’importants bénéfices qui n’étaient pas annulés par la perte de marchés internes (du fait du protectionnisme). Cependant aujourd’hui la réciprocité en ce qui concerne les barrièrestarifaires et non tarifaires est obligatoire dans le cadre de l’OMC.


2) Rappelez les définitions du taux d’ouverture et de couverture

Le taux d’ouverture est égal à : (montant des exportations + montant des importations)/2 /PIB x100. Il permet de mesurer le degré d’échange d’un pays par rapport à son PIB donc son degré d’internationalisation.

Letaux de couverture est égal à : montant des exportations/montant des importations x 100. Il permet de connaître le poids des exportations par rapport à celui des importations et donc de connaître la grandeur réelle (parce qu’ayant pour référence une valeur réelle : celle des exportations ou des importations) du déficit ou du solde de la balance commerciale.


3) Que signifie “détérioration des termes de l’échange ” ?

Cela signifie que l’on achète à l’étranger plus cher qu’on ne lui vend (l’indice des prix des produits exportés étant inférieur à celui des produits importés), donc que pour un volume d’importation donné, on doit exporté un plus grand volume afin d’équilibrer la balance commerciale. Les conditions dans lesquelles le pays échange ses importationscontre ses exportations sont donc défavorables.


4) Commentez l’évolution des flux entrants d’investissement direct

Les flux entrants d’investissement directs Dans l’Union Européenne, ont été multipliés par 05.475 entre 1980 et 1997 pour atteindre 109.5 milliards de dollars. Ceci est sans doute due en la stabilité (politique et économique) qu’inspire l’Europe. Lescapitaux étrangers peuvent donc être placés ou des firmes multinationales implantées sans grands risques. Cependant entre 1989 et 1994, les entrants d’investissements directs ont diminué de 26 % Pour atteindre 72 milliards de dollars. Ceci est sans doute du à la chute du mur de Berlin.
Les investissements directs aux Etats-Unis ont été multipliés par 5.46 entre 1980 et 1996 pour atteindre91 ;2 milliards de dollars.
On peut constater cependant une chute des investissements directs entrants entre 1988 et 1992 : Les flux d’ID avait alors diminué de 68.25% pour atteindre 20 milliards de dollars. L’importance des ID est la aussi due à la stabilité.
Les investissements directs en Amérique du Sud ont été multipliés par 9.96 entre 1980 et 1997 pour atteindre 55.8 milliardsde dollars. Ceux d’Asie du Sud et du Sud Est, entre ces deux années ont été multiplié par 18.7 pour atteindre 82.8 milliards de dollars.
Ces fortes progressions ont pour origine la faiblesse du coût de la main d’œuvre qui permet la baisse des coûts de production.
Ainsi, les FMN sont incitées à s’implanter dans ces régions.
L’Europe centrale et de l’Est a elle vu ses...
tracking img