Histoire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (297 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
COURS jeudi 09 /09

Doc 1 francisco caudet, el mundo, novelesco de galdos :
Info données: info sur un écrivain Galdós, espagnol, romancier, courant réaliste. Mvt qui naittardivement en Espagne. Sa particularité : il renoue avec une tradition nationale ; la picaresque Cervantès, ce qui nous fera peut être glisser vers l’humour, la caricature, voir laparodie du genre. Transposicion literaria de la sociedad de su tiempo
Doc 2 Henri mitterand, l’illusion réaliste
Info données : évolution du réalisme, « ambiguités, paradoxes,interne »
Doc 3 : « lo desagradable o repugnante »
Texte 1 La de Bringas, Benito Perez Galdos 1884
Les personnages
Rosalia don manuel les enfants, il s’agit d’un couple illégitime,(car à la fin elle parle de son mari Bringas), ils se promènent dans la campagne, (parc de Madrid), Pez essaie de la séduire, de la flatter ce qui marche très bien. Scènebucolique, de perversion, qui va se retourner.
A la fin elle se plaint de l’avarice de son mari, (caricature de l’avare) et qui l’empêche de paraitre, de « lucir » (une sté qui veutparaitre)
La reina designe Isabel II
Il y a un personnage qui intervient deux fois, on dirait que c’est un témoin spectateur, ou narrateur omnicient, style indirecte libre « lapobrecita no podia lucir … » (en France c’est Flaubert qui utilise bocou ce style indirecte libre, « mme bauvary »
Pez et Don manuel st la mm personne.
QUESTION
Ironie : dire lecontraire de ce qu’on veut dire, voir double sens des mots, « que maravilloso … », « milagro, resureccion matituna » « el funcionario », designe le séducteur, Pez n’est pas choisiar l’auteur, définition de la vanité fait partie de l’ironie.
Sté du faux, des apparences, una sociedad del kiero pero no puedo, texte ki joue sur la bucolique code inversé
tracking img