Histoire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (525 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Jean Ferrat

Jean Ferrat est un chanteur français né le 26 Décembre 1930 et décédé le 13 Mars 2010. Il est l’auteur compositeur et interprète de la chanson « Nuit et Brouillard » qu’il a composé enDécembre 1963. Il se sent directement lié en vers le sujet de la chanson. En effet, il avait onze ans lorsque son père Michel Tenebaum juif non pratiquant fut séparé de sa famille puis séquestré dansle camp de Drancy. Le 30 Décembre 1942 il fut déporté à Auschwitz d’où il n’est jamais revenu.
21 ans plus tard Jean Ferrat fait ressortir le passé en écrivant « Nuit et Brouillard ». Il veutprincipalement en faire un hommage pour les milliers de juifs déportés dont son père. La volonté de l’auteur était de rassembler les différentes religions des déportés. Dans sa chanson il évoque le prénomJean-Pierre (prénom français), Natacha (prénom russe) et Samuel (prénom juif). Il évoque la déportation par les nazis, à une époque où la politique tente de se concentrer sur le présent et d’oublierle passé dont la majorité des français ont honte. « Nuit et Brouillard » est souvent mentionnée en ce moment pour aussi rendre hommage à Jean Ferrat.

La Chanson

« Nuit et Brouillard » est unechanson de Jean Ferrat composée en décembre 1963. Cette chanson rend hommage aux victimes des camps de concentration nazis de la seconde guerre mondiale.

Analyse du texte

Le titre faitréférence à la directive « Nuit et Brouillard » signée en 1941 par Adolf Hitler (c’est une loi qui stipule que toute personne pouvant nuire au Reich ou à l’armée allemande sera déporté et disparaitra dans unsecret absolu.)
Dans les deux premières strophes : « Nus et maigres tremblants », « Ils se croyaient des hommes, n’étaient plus que des nombres » il évoque la déshumanisation des déportés par laperte de la dignité et de l’honneur. De plus, les déportés avaient un numéro tatoué sur leurs bras, d’où la comparaison avec des nombres.
Dans les deuxième et cinquième strophes : « Ils ne devaient...
tracking img