Histoire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1365 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Les cycles de l’eau
Introduction : Le cycle de l’eau est très souvent abordé en classe, il est vu et revu aux cours des années de scolarité. Nous vous proposons une lecture particulière qui vise à mettre en avant le côté changeant du parcours d’une goutte d’eau : si le cycle est continuel, il est varié et variable. Selon son parcours, une goutte d’eau peut passer par 2, 5 ou même 10 « lieux »avant de revenir à son point de départ. Ce nombre change à chaque nouveau parcours. Selon ces lieux, son parcours peut durer quelques jours ou quelques dizaines de siècles… C’est donc la notion de variabilité que nous souhaitons mettre en avant et ainsi présenter plusieurs cycles de l’eau. Contenu de l’exposition : Dans l’exposition « L’eau et les Hommes », les cycles de l’eau sont abordés par unpupitre sur lequel se trouve un paysage. Sur ce dessin se superposent trois calques : le premier est un cycle général, le deuxième, appelé « courts-circuits » montre comme l’eau peut rompre la boucle habituelle de son cycle. Le troisième est appelé « temps de stockage », il ajoute une échelle temporelle à ce parcours. Ainsi, une goutte d’eau qui tombe en neige sur un glacier risque d’y resterplusieurs milliers d’années. Voici les réservoirs nommés et représentés dans l’exposition, et le temps de résidence associé : être vivant à quelques heures, atmosphère à 8 jours, fleuve et rivière à 16 jours, lac à 1 à 17 ans, nappe phréatique à 1 à 1 400 ans, océan à 2500 ans, glacier à 1 600 à 10 000 ans. Termes des cycles de l’eau : évaporation, précipitation, ruissellement, écoulement, infiltration,évapotranspiration, circulation. Même s’ils ne sont pas présents dans l’exposition, d’autres termes sont liés au thème : dissolution, roche imperméable / couche imperméable, percolation, eau de rétention, nappe libre / nappe captive / nappe d’accompagnement, vapeur d’eau, absorption, aquifère, karst / réseau karstique, étiage / hautes eaux / basses eaux, bassin versant / bassin hydrographique,ligne de partage des eaux, hydrosphère, condensation, fonte, transport aérien, stockage… Point vocabulaire : Cycle : suite de phénomènes se renouvelant dans un ordre immuable sans discontinuité ; séquence de transformations d’un phénomène qui le ramène périodiquement à son état initial. Réservoir : on nomme ainsi les lieux représentés dans le schéma des cycles de l’eau et qui constituent un lieu oùl’eau est accumulée / très présente. Temps de résidence : temps moyen que passe une goutte (ou une molécule) d’eau dans un réservoir. Ce temps correspond au temps de renouvellement de l’eau de ce réservoir. Il varie en fonction de la taille du réservoir. Hydrosphère : toute l’eau présente sur Terre (eau liquide, glaces et neiges, vapeur d’eau). Pistes de travail : En ce qui concerne les cycles del’eau dans un organisme vivant, se rapporter au livret « eau et vie ».
Dossier pédagogique / L’eau et les Hommes / La Turbine CCSTI / 2004

1

Cycle 1 : Repérer les endroits qui peuvent contenir de l’eau dans la nature, et essayer de comprendre comment cette eau peut passer d’un endroit à l’autre, dans quel sens elle circule… Sur un grand dessin d’un cycle de l’eau, reconnaître les étenduesd’eau et savoir les nommer. Si ces étendues sont des formes isolées, savoir les replacer sur un dessin de paysage. Raconter la visite de l’exposition (attention aux marques verbales de l’espace et du temps). Après la visite, reprendre un plan de l’expo et faire tracer à chacun son parcours et replacer quelques objets qui lui ont plu et dont il se souvient. Raconter ce dont on a parlé autour de cetobjet. Cycle 2 : Reconnaître dans quel état est l’eau dans chacun des lieux des cycles. Nommer ces endroits (lac, rivière…) et les formes de l’eau (pluie, neige, glace, eau salée…). Refaire des flèches pour aller d’un lieu à l’autre. Attention : de très nombreuses « flèches » sont possibles dans la nature, même si elles ne sont pas représentées sur notre schéma. Par exemple, le passage du...
tracking img