Histoire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 19 (4530 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La relance de la construction européenne par l’atome (CEEA) et par le marché (CEE).

En 1953, la construction européenne est à la fois en marche et à l’arrêt.
En marche car pour la première fois des pays qui ont vécu dans la division, la rivalité et parfois même la guerre (notamment la France et l’Allemagne) sont parvenus pour la première fois de leur histoire à se rassembler dans desstructures communes dont le but est la paix et la mise en commun de secteur économiques comme la production du charbon et de l’acier (la fameuse CECA).
Pourtant, on peut aussi dire que la construction européenne marque un sérieux coup d’arrêt après l’échec de la CED.
Que peut-on en retenir ? Cette chose fondamentale : que la construction européenne va se faire par étapes. Qu’il va s’agir d’uneintégration lente, et progressive. Autre chose : que le but des fondateurs de l’Europe est d’aboutir à une Europe politique. Mais que ces fondateurs (Schuman et Monnet) réalisent après l’échec de la CED que l’intégration économique est bien plus acceptée et aisée que l’intégration politique (comme le montre la réussite de la CECA et l’échec de la CED).
Il s en déduisent que la construction de l’Europepolitique sera la conséquence du resserrement des liens économiques. Que l’union économique débouchera finalement sur une union politique.
Donc, pour relancer la construction européenne après l’échec de la CED, Jean Monnet va suggérer de relancer la construction européenne par une extension des compétences de la CECA à l’atome civil.

Les traités de Rome.
Attention, mega gros piège : on ne dit pasle traité de Rome mais les traités de Rome (il y en a deux). Ceux-ci désignent la création de deux nouvelles communautés après la Communauté Européenne du Charbon et de l’Acier :
la Communauté Européenne de l’Energie Atomique ou CEEA.
la Communauté Economique Européenne ou CEE.
Ces deux traités sont signés à Rome le 25 mars 1957 par les six mêmes Etats de la CECA.

La CEEA.
Pas grand-choseà en retenir. C’est la mise en commun de l’approvisionnement en matières nucléaire des pays signataires afin de garantir le développement d’une industrie nucléaire européenne. Ce qui est aussi un moyen de garantir une forme d’indépendance dans l’accès et la maîtrise des technologies nucléaires à une époque où le nucléaire en est à ses balbutiements et où ces technologies sont un monopole desEtats-Unis et l’URSS.

La CEE.
A l’origine, la CEE revêt les traits d’une union douanière renforcée : élimination des droits de douane et création d’un tarif douanier extérieur commun (l’ensemble des marchandises importées dans les pays membres de la CEE sont également taxée. Ainsi, une voiture japonaise, qu’elle entre en Europe par l’Allemagne, la France ou l’Italie est soumise aux mêmes taxes.)Finalement, le projet s’avère plus ambitieux : la libre circulation s’étend non seulement aux marchandises, mais aussi aux personnes, aux hommes et aux capitaux.
Conséquences : accélération des échanges européens, fluidifiés par la disparition des obstacles douaniers, et dont les coûts d’importations sont abaissés par la disparition des droits de douane. Constitution d’un marché commun dans lequelles acteurs économiques sont soumis en partie aux mêmes règles. Ce qui aboutit à une concurrence plus forte, les mesures de protectionnisme disparaissant avec la CEE. Mais aussi au développement du commerce intra-communautaire : les droits de douane disparaissant, les produits européens passent désormais les frontières plus facilement et sans coût supplémentaire. Alors que les produits importésdans la communauté sont frappés de droits de douane.
Conséquences politiques : on retrouve là la volonté des fondateurs de l’Europe. A savoir que la fusion des économies oblige les gouvernements à resserrer leurs liens politiques. Pour que de mêmes marchés aient les mêmes règles, trois politiques communes sont instaurées dont la plus célèbre est la PAC.
Le marché étant commun, il faut des...
tracking img