Histoire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 17 (4008 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 juillet 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Établir le bon diagnostic
Une nouvelle approche de la réforme économique
Ricardo Hausmann, Dani Rodrik et Andrés Velasco

C

ES QUINZE dernières années, les pays en développement ont accompli des efforts considérables pour promouvoir la croissance dans l’espoir de faire reculer la pauvreté et de relever le niveau de vie. Pour atteindre cet objectif, beaucoup ont adopté les politiquesréunies sous le nom de Consensus de Washington — garantie des droits de propriété, maintien de la stabilité macroéconomique, intégration à l’économie mondiale et création d’un environnement économique sain. Les résultats ont été extraordinairement variés. En fait, il ressort de l’expérience des quinze dernières années que ce qui fonctionne à merveille dans un pays peut avoir des effets modérés, imprévusou négatifs dans d’autres. Nous proposons ici une nouvelle approche de la réforme, nettement plus subordonnée au climat économique. Nous avançons que les pays doivent détecter, au maximum, un ou deux des obstacles les plus contraignants de leur économie et s’efforcer de les lever. Les responsables politiques, confrontés à une liste des réformes nécessaires, ont soit tenté de résoudre tous lesproblèmes simultanément, soit engagé des réformes qui n’étaient pas indispensables au potentiel de croissance de leur pays. Le plus souvent, celles-ci se sont contrariées, la réforme conduite dans un secteur créant des distorsions imprévues dans un autre. En se concentrant sur le domaine qui bride le plus la croissance, les pays auront plus de chances de récolter les fruits de leurs efforts.

Nousproposons une méthode reposant sur un arbre de décision pour aider chaque pays à cerner les obstacles en question. Elle ne vise pas spécifiquement à définir les coûts et les avantages politiques liés à différentes stratégies de réforme, mais, en envisageant d’autres hypothèses, elle permettra de clarifier les solutions à la disposition des responsables pour faire face aux contraintes politiques. Onnotera par ailleurs que le diagnostic de croissance porte essentiellement sur les problèmes à court terme. En ce sens, notre objectif est d’amorcer la croissance, et non d’anticiper les obstacles qui la freineront ultérieurement. Pour montrer de quelle manière cette méthode fonctionnerait, nous examinons les cas du Brésil, du Salvador et de la République Dominicaine. Dans les deux premiers pays,les décideurs ont tenté, au cours des années 90, de réaliser une réforme globale suivant les pratiques optimales internationales. Dans les deux cas, les résultats ont toutefois été décevants, les taux de croissance étant demeurés faibles sur presque toute la période. La République Dominicaine a également effectué des réformes, mais sur une échelle beaucoup plus réduite; or, elle a affiché unecroissance robuste pendant toute la décennie, jusqu’à la crise bancaire de 2002. Comme nous le verrons, ce pays a réussi à contourner le handicap majeur de son économie en conduisant des réformes minimales, alors que le Brésil et le Salvador n’ont pas encore surmonté les principaux obstacles à leur croissance économique.

Les inconvénients des stratégies de réforme actuelles Selon les économistes,une économie contre-performante se caractérise par des distorsions généralisées du marché. Ces distorsions, qu’elles soient imposées par les autorités ou inhérentes à certains marchés, empêchent l’utilisation optimale de ses ressources, ce qui bride sa productivité et crée un écart entre la valeur attribuée à certaines activités économiques par la société, d’une part, et par les particuliers,d’autre part. Pour les décideurs, la gageure consiste alors à maximiser le bien-être social tout en tenant compte de la pénurie habituelle de ressources et des distorsions dominantes de l’économie. On peut assimiler une distorsion du marché à un impôt qui abaisse le niveau d’équilibre de l’activité en maintenant le rendement privé net en deçà du rendement social. La réduction d’une distorsion est...
tracking img