Histologie techniques

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2292 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Compte-rendu sur les différentes techniques histologiques

L'histologie est la branche de la médecine qui étudie les tissus biologiques. Elle a pour but d’explorer la structure des organismes vivants, les rapports constitutifs et fonctionnels entre leurs éléments fonctionnels, ainsi que le renouvellement des tissus. Pour ce faire il existe de nombreuses techniques histologiques : dans le cadrede notre étude nous nous intéresserons aux 6 étapes consécutives qui correspondent à la coupe histologique, c'est-à-dire à la coupe fine d'organe réalisée dans un but d'analyse et d'étude microscopique :

1] Le prélèvement des pièces : la dissection
2] La fixation des pièces
3] L'inclusion des pièces
4] La confection et le collage des coupes
5] La coloration et le montage des coupes

1] Leprélèvement des pièces : la dissection

Afin d'effectuer le prélèvement des tissus qui nous intéressent dans le cadre de nos T.P (duodénum et œsophage), nous avons tout d'abord pratiqué une dissection de souris dans le but de visualiser les différents organes, et leur localisation : c'est ce que l'on appelle l'anatomie macroscopique. Dans un premier temps les souris ont été euthanasiées au CO2puis immédiatement après leur mort nous avons posé notre souris sur la planche de dissection afin de fixer l'animal à l'aide d'aiguilles. Nous avons ensuite pratiqué une incision à l'aide de la paire de ciseaux fins au niveau de l'orifice urinaire, et avons introduit la sonde cannelée jusqu'à la tête de l'animal.
La sonde cannelée nous a ainsi permis de guider, faciliter la découpe sans altérerles tissus sous-jacents, car le plus important est de ne pas triturer l'animal, ou de malaxer les organes : c'est pourquoi afin de conserver au mieux les structures intactes, l'usage d'outils appropriés et bien tranchants est nécessaire. Nous avions pour cela une paire de gros ciseaux pour sectionner les peaux, os plats, cartilages, tuniques musculaires... ; une paire de ciseaux fins pour lessections délicates comme les vaisseaux sanguins, nerfs, tissus conjonctifs... ; le scalpel pour dilacérer le tissu conjonctif qui emballe les organes, ainsi qu'une pince pour pincer, écarter ou couper les différents tissus.

Après cette étude macroscopique nous avons procédé aux prélèvements en vue de réaliser un examen microscopique : ce procédé correspond à une biopsie. Le prélèvement duduodénum ne posa pas problème, cependant nous eûmes du mal à repérer l'œsophage car celui-ci se trouvait derrière la trachée, il fallait donc d'un vif mouvement tirer sur la trachée afin d'en «libérer» l'œsophage. Les pièces ainsi prélevées ont été rincées dans du sérum physiologique (qui hydrate, maintient en bon état, «en vie» les organes) et ne devaient guère avoir une épaisseur supérieure à 5 mm afinde faciliter la pénétration ultérieure du fixateur. Enfin, les pièces ont été plongées dans un pilulier contenant du liquide fixateur : le liquide de BOUIN.
2] La fixation des pièces

La fixation a pour but la conservation des tissus prélevés de toute hydrolyse due à la libération des enzymes contenus dans les lysosomes cellulaires, elle permet le durcissement des tissus et elle les préserve dudessèchement qui se met en place très rapidement après le prélèvement.

C'est pourquoi la fixation doit se faire immédiatement après le prélèvement car on cherche à conserver la pièce à étudier dans un état aussi voisin que possible de l'état vivant.
Les pièces (ici duodénum et œsophage) sont plongées dans un pilulier contenant du liquide fixateur qui est dans notre cas du liquide de BOUIN (àbase de formol, acides picrique et acétique). L'avantage du liquide de BOUIN est qu'il imprègne et pénètre très bien les tissus.

Enfin, la fixation dure entre 24 et 48 heures et elle est suivie d'un lavage à l'alcool à 75° afin d'éliminer les substances fixatrices qui pourraient nuire à la coloration ultérieure ainsi qu'à la conservation des coupes.

3] L'inclusion des pièces

Cette...
tracking img