Historiens + abandon

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1713 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 janvier 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Jean-Louis Flandrin
PHILIPPE ARIES
Résumé
Militant, historien, journaliste, éditeur, puis à la fin de sa vie, universitaire et figure emblématique de la Nouvelle histoire, Philippe Ariès a été pendant longtemps un marginal en raison de son engagement à l'extrême droite. L'auteur retrace son parcours mais traite aussi les années 1930, de Vichy et de la Révolution nationale, del'épuration, de la guerre d'Algérie et de l'OAS.
Quatrième de couverture
Philippe Ariès (1914-1984), l'auteur des classiques Histoire des populations françaises (1948), l'Enfant et la vie familiale sous l'Ancien Régime (1960 et 1973) et l'Homme devant la mort (1977) est une figure emblématique de la Nouvelle histoire aux côtés de G. Duby, J. Le Goff, E. Le Roy Ladurie ou M. Vovelle. Mais ce directeurd'études à l'EHESS fut pendant longtemps un solitaire, un historien franc-tireur, qui a bâti son oeuvre en dehors de l'université, bref un «historien du dimanche». Philippe Ariès, formé à l'école de l'Action française dans les années trente, épouse la plupart des combats du mouvement de Charles Maurras jusqu'à Pierre Boutang, puis se détache du militantisme tout en restant fidèle à sa culturetraditionaliste. La biographie de ce pionnier de l'histoire des mentalités permet de comprendre la notoriété nationale et internationale de l'oeuvre de Philippe Ariès dans des milieux aussi divers que ceux de la sociologie, de la psychologie, de l'éducation ou de la médecine. Elle livre enfin une explication sur la longue traversée du désert que connut Philippe Ariès et qui révoltait tant MichelFoucault.
Installé depuis trente ans dans le sud de l'Essonne, Jacques Gélis est professeur émérite d'histoire moderne de l'Université de Paris VIII.
Dans le cadre de ses recherches universitaires, il a travaillé sur l'histoire de la naissance dont il est devenu le spécialiste. Il a publié successivement "L'arbre et le fruit" une étude sur la naissance en milieu traditionnel, traduite en anglais,allemand et néerlandais et "La sage femme ou le médecin", un ouvrage sur le passage au XVIIIème siècle à l'accouchement médicalisé.
Plusieurs revues françaises, espagnoles, allemandes, belges, anglaises, suisses et canadiennes ont fait appel à Jacques Gélis pour la rédaction d'articles d'histoire médicale, religieuse et culturelle.
Il travaille actuellement sur "Le miracle des enfants mort-nés"et sur "l'anthropologie du corps".
Jacques Gélis fait également des recherches en histoire locale. Dans le cadre de l'association Etampes-Histoire, il a donné de nombreuses conférences et participé à l'élaboration de plusieurs ouvrages collectifs.
Il contribue à la connaissance et à la protection du patrimoine et des objets d'art de l'Essonne. Ayant procédé au relevé photographique des vitrauxdes églises du département, il a écrit un ouvrage original en collaboration avec Acte 91.
Jacques Gélis a publié pendant cinq ans dans la presse des chroniques consacrées au "patrimoine de pays". Celles ci ont été récemment réunies dans un ouvrage édité par Etampes - Histoire. Jacques Gélis siège à la Commission départementale du Patrimoine. Il est membre du bureau de la Fédération des sociétéshistoriques et archéologiques de Paris-Île-de-France.
Biographie.Oeuvres principales
Jean-Jacques Rousseau est né à Genève le 28 juin 1712. Fils d'un horloger, il est mis en apprentissage chez un greffier, puis chez un graveur. En 1728, il quitte Genève et rencontre Madame de Warens. C'est en 1742 qu'il arrive à Paris. Il devient, à partir de cette époque - et surtout à partir de 1745 l'amide Diderot.
Il accède à la célébrité avec son Discours sur les sciences et les arts (1750) que couronne l'Académie de Dijon. En 1752, Le Devin du village obtient un vif succès devant le roi et il est joué à l'Opéra. Jean-Jacques fréquente alors les Encyclopédistes et collabore à l'Encyclopédie.
En 1757 et 1758, il se brouille définitivement avec Grimm et Diderot. Il est de plus en plus...
tracking img