Historique de la profession infirmière

Histoire de la profession infirmière

1) Les grandes étapes de la profession infirmière

Les périodes qui s'étendent entrent les 3 guerres de 1870, 1914 et 1939 constituent les grandes étapesde la profession infirmière en France. Entre 1870 et 1914 la profession s'élabore , entre 1914 et 1940 elle s'organise. De 1945 à nos jours elle obtient un statut, la reconnaissance d'un rôleinfirmier spécifique et l'élargissement de son champs d'action.

Intimement lié à la religion, notamment au Christianisme, le «métier» d’infirmière était réservé aux femmes, qui se sentaient alors commeinvestit d’une «mission», c’était donc un devoir religieux, une vocation. Les religieuses étaient limitées à accompagner le malade et à satisfaire ses besoins fondamentaux, ne sachant pas lire. Lessoins sont assimilés à la charité envers les plus démunis. Les hommes eux étaient plutôt dirigés vers la médecine et les actes techniques nécessitant un savoir scientifique (chirurgie...)

1870-1914: Un mouvement de laïcisation
plusieurs facteurs favorisent l’évolution de la profession :
-révolution 1789 : séparation de l’Eglise et de l’Etat, naissance des hôpitaux laïques, la femme adésormais le «droit» de travailler en étant rémunérer.Les réligieuses sont remplacées par des laïques.
-progrès de la médecine avec Pasteur
-apparition de maladies nécessitant des techniques de soins deplus en plus sophistiquées
1914-1940 : la profession s'élabore

Les médecins ont besoin d’auxiliaires compétents et formés : les premières écoles d'infirmières ouvrent leur portes en1938.

De 1945 à nos jours

L’infirmier est polyvalent, il doit pouvoir maitriser la technicité croissante des soins, faire preuve d’humanisme et faire de la prévention tout à la fois.Travail en collaboration avec les autres professionnels de santé (médecin, kiné, diététiciens).
En 1978, la profession infirmière obtient une reconnaissance professionnelle.
L’exercice infirmier est...