Historique de max havelaar

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1115 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Histoire

Le personnage historique
Né le 2 mars 1820 à Amsterdam, Eduard Dowes Dekker, plus connu sous son nom d’auteur « Multatuli » (qui signifie en latin « J’ai beaucoup supporté »), réside dans sa ville natale jusqu’à l’âge de ses 18 ans. Elevé dans une famille religieuse, il abandonne tôt le gymnase pour se retrouver employé de bureau. En 1838, il se rend aux Indes néerlandaises(actuellement l’Indonésie), où il y accompagne une partie de sa famille. Il devient ensuite, après quelques, années le vice-président à Ambon (ville moyenne). Apprécié, il est alors nommé vice-président de la province de Lebak, zone indonésienne plutôt agitée. Il se prononce sans retenu en faveur des paysans sur une affaire locale dans laquelle les colons exploitent les indigènes, avec une tolérance assezétrange du président. Cette histoire aboutit par l’expulsion de Dekker des rangs de l’Etat. Il se retire alors à Bruxelles où il termine son premier roman en 1859.
Il publie une année plus tard, son roman terminé en Belgique : Max Havelaar, ou les ventes de café de la société commerciale néerlandaise, dans lequel il raconte l’oppression des producteurs javanais par l’administration hollandaise,avec comme plus grande référence, ses expériences vécues sur le sol des Indes néerlandaises. Le livre aura beaucoup de succès et enclenchera la création d’un mouvement progressiste aux Pays-Bas qui mènera une politique plus flexible à l’égard des asiatiques sous contrôle hollandais. Le protagoniste du livre se nomme Max Havelaar, emblème actuel du commerce équitable. Ce roman largementautobiographique du Néerlandais (sauf le nom du protagoniste), raconte la lutte qu’il engendra pour essayer de stopper cette oppression. Eduard Dowes Dekker meurt le 19 février en Allemagne, dans la ville d’Ingelheim am Rhein, après une vie mouvementée.

Fondation de la société
Frans van der Hoff et Nico Roozen, voici le nom des deux fondateurs de la société Max Havelaar. Né en Hollande en 1939, Fransvan der Hoff est issu d’une famille modeste. A huit ans, il travaille déjà comme un grand, il se lève tôt le matin pour aller traire les vaches et ensuite aller à l’école. Ces parents sont très catholiques et pratiquants, sûrement influencé par ce mode de vie, il décide très tôt qu’il veut devenir prêtre. Il entreprend des études de théologie et devient prêtre en 1968. Entre temps, il a découvertles œuvres de Marx, ce qui l’incite à participer au mouvement pour l’aide au tiers-monde. Il se rend au Mexique en 1973, pour exercer ses fonctions de prêtre dans des régions défavorisées, en espérant arranger des problèmes. Sur place, il rejoint en 1983 la coopérative Uciri. Cette coopérative qui regroupe des producteurs de café, veut promouvoir le développement économique du café dans desrégions isolées et la participation des producteurs à toutes les étapes de la production, du traitement à la commercialisation. Il se rend compte que les paysans ne veulent pas de leurs dons, mais veulent que le café qu’ils vendent soit payé à un prix plus correct. Cette demande est, entre autre, l’idée principale de la future marque : Max Havelaar.
Nico Roozen, né en 1953 en Hollande (Heemskerk), agrandi dans une famille aisée. Son père était fortement lié à la religion, par conséquent son fils fréquente dès son plus jeune âge une école catholique. Il s’engagera très tôt dans un Projet de « Magasin du Monde », ça sera son premier contact avec une organisation de ce genre. Devenu un peu plus âgé, il étudie l’histoire dans un premier temps et se penche ensuite vers la théologie, ils’intéressera également à Marx. En 1984, le mouvement Solidaridad, une organisation religieuse d’aide au développement, lui propose d’aller sur le terrain. Le mouvement, qui dispose d’un budget de 5 millions de florins annuel (environ 3,75 millions de francs), est ouvert à de nouvelles pratiques. Nico veut aider les producteurs, mais il n’a pas d’idée concrète.
En 1986, un peu par chance, les deux...
tracking img